Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CARTE - La Moselle compte 13 000 logements potentiellement insalubres

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La Préfecture de la Moselle, le conseil départemental et la Caf ont signé ce mercredi un plan pour lutter contre les logements insalubres. Une procédure sur 5 ans qui veut éviter que les deux effondrements d'immeubles à Marseille en novembre dernier ne se reproduisent en Moselle.

Metz est la commune la plus touchée de Moselle par les logements insalubres.
Metz est la commune la plus touchée de Moselle par les logements insalubres. © Radio France - Grégoire Lecalot

Moselle, France

Un plan a été signé ce mercredi pour combattre les logements insalubres en Moselle. Jusqu'en 2024, la Préfecture de la Moselle, le conseil départemental et la Caf veulent soutenir les habitants qui seraient concernés par des problèmes concernant leurs maisons ou appartements. Il y aurait 12 à 13 000 logements qui pourraient potentiellement être indignes en Moselle.

Les habitats insalubres en Moselle. En bordeaux, les secteurs les plus touchés ppar les logements indignes (PPPI). - Aucun(e)
Les habitats insalubres en Moselle. En bordeaux, les secteurs les plus touchés ppar les logements indignes (PPPI).

En Moselle, les secteurs les plus touchés sont autour des villes. En tête : Metz Métropole et la communauté d'agglomérations de Forbach. Viennent ensuite les vallées de la Fensch et de l'Orne, ainsi que le secteur de Saint-Avold. Sur les trois dernières années, 168 signalements ont été faits aux autorités à Metz sur des logements douteux. Le plus souvent, il s'agit d'habitations non isolées ou sales. Pendant la même période, c'est Hayange qui arrive deuxième en Moselle avec 60 signalements.

Mettre l'accent sur les plus pauvres

Pour contrer ce phénomène, ce plan d'action cherche à aider les populations les plus fragiles à quitter leurs logements insalubres. Parmi les plus ciblés par les autorités, les jeunes, les personnes en manque d'autonomie ou encore les plus pauvres. "Il ne faut pas aboutir à des tragédies comme on l'a connu à Marseille et donc trouver des solutions", explique Didier Martin, le Préfet de la Moselle. Le plan piloté en partie par les associations locales comme la Fondation Abbé Pierre commence cette année, même si selon cette dernière, le calendrier initial prévoyait plutôt une signature l'an dernier.