Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Grenelle des violences conjugales

CARTE - Les chiffres des violences conjugales en France

-
Par , France Bleu

Depuis le début de l'année 2019, 101 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. En 2018, 121 femmes avaient été victimes de féminicides. Une carte permet de mesurer les fortes disparités régionales, alors que le "Grenelle contre les violences conjugales" s'ouvre ce mardi.

À Besançon, lors d'un rassemblement en hommage à Razia, une jeune femme poignardée par son mari le 30 octobre.
À Besançon, lors d'un rassemblement en hommage à Razia, une jeune femme poignardée par son mari le 30 octobre. © Radio France - Anne Fauvarque

Depuis le début de l'année 2019, 101 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. En 2018, 121 femmes avaient été victimes de féminicides, soit une tous les trois jours. Pour tenter de trouver des solutions face à ce fléau, le "Grenelle contre les violences conjugales" s'ouvre ce mardi, autour de la Secrétaire d'État Marlène Schiappa et du Premier ministre Édouard Philippe. 

Certaines régions davantage touchées que d'autres, l'Outre-mer plus concerné

Une carte permet de se rendre compte que certaines régions sont davantage touchées que d'autres. En 2018, c'est en Outre-mer que ces crimes ont été les plus fréquents : en Polynésie française, où le taux est le plus élevé, les morts violentes au sein du couple représentent un taux de 14,2 pour un million d'habitants. Vient ensuite la Guyane (7,4), la Martinique (5,2), la Réunion (4,6) et la Nouvelle-Calédonie (3,1). La région des Hauts-de-France présente également un taux de 3,1 morts violentes au sein du couple pour un million d'habitants, le plus élevé de France métropolitaine.
Suivent les régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes avec 2,6, la Guadeloupe avec 2,5, Occitanie avec 2,2, les régions Pays de la Loire, Centre Val de Loire, Grand Est et PACA avec 1,9, Bourgogne-Franche-Comté avec 1,7. La Bretagne (1,5), l'Île-de-France (1,4) et la Normandie (1,2) sont les régions qui présentent les taux d'homicides les moins élevés.
Ces chiffres ont été établis par la délégation aux victimes, qui dépend des directions générales de la police et de la gendarmerie nationales.

  - Visactu
© Visactu -

Les enfants également victimes 

Si les violences conjugales ont fait 149 morts en 2018, ce chiffre comprend 121 victimes femmes et 28 hommes. Parmi les 28 hommes tués, 15 "avaient commis des violences antérieures" sur leur partenaire. Les hommes auteurs de féminicides sont le plus souvent âgés de 30 à 49 ans, contre 60 à 69 ans pour les femmes tuant leur conjoint ou ex-compagnon. L'étude souligne également le décès de 21 enfants à la suite de violences conjugales, dont 5 ont trouvé la mort en même temps que l'un de leurs parents.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu