Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Quels départements ont choisi le retour aux 90 km/h ?

Une douzaine de départements ont choisi de revenir sur la limitation de 80 km/h sur les routes secondaires adoptée en 2018 et une dizaine d'autres y réfléchissent. France Bleu fait le point.

Les présidents des départements de la Corrèze et du Cantal , ont annoncé le 31 janvier 2020 le retour à la vitesse maximale de 90 km/h sur leurs routes départementales hors agglomérations
Les présidents des départements de la Corrèze et du Cantal , ont annoncé le 31 janvier 2020 le retour à la vitesse maximale de 90 km/h sur leurs routes départementales hors agglomérations © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Depuis la promulgation, fin décembre, de la Loi d'orientation des mobilités (LOM), les présidents de conseils départementaux peuvent relever la vitesse maximale à 90 km/h sur certaines routes avec l'approbation de l'État. Trois départements ont déjà franchi le pas : la Haute-Marne, la Corrèze et le Cantal. Une vingtaine d'autres y sont favorables. 

Reste à remplir les conditions fixées par l'exécutif dans une circulaire datée du 15 janvier : les élus locaux doivent motiver leur décision en se basant sur une étude d'accidentalité (fréquence des accidents) et solliciter un avis consultatif de la Commission départementale de sécurité routière présidée par le préfet et composée de représentants de l'État, des élus locaux et d'associations. Les tronçons concernés doivent faire au moins 10 km et être équipés de séparateurs centraux et de radars. Les préfets ont en outre pour consigne de "donner un avis systématiquement défavorable" sur les routes où figurent "des arrêts de transports en commun", ou qui sont "traversées de chemins de grande randonnée ou de véloroutes".

80 ou 90 km/h sur les routes secondaires ?
80 ou 90 km/h sur les routes secondaires ? © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess