Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Carte scolaire en Creuse : huit classes fermées comme prévu

lundi 11 mars 2019 à 21:52 Par Fabien Arnet, France Bleu Creuse

La carte scolaire 2019 est établie, et elle ressemble en tous points à ce que France Bleu Creuse annonce depuis des semaines. Huit classes seront fermées dans les petites écoles creusoises à la rentrée prochaine. La dernière réunion hier en préfecture n’a rien changé. Les élus sont amers.

Environ 80 personnes se sont réunies devant la préfecture durant le CDEN
Environ 80 personnes se sont réunies devant la préfecture durant le CDEN © Radio France - Fabien Arnet

Le Conseil Départemental de l'Education Nationale (CDEN), organisé ce lundi soir à la préfecture de la Creuse a duré trois heures, mais il n'a servi à rien. C'est le sentiment de la plupart des participants, élus, syndicalistes, représentants des parents d'élèves. Tous regrettent l'inflexibilité du directeur d'académie, Laurent Fichet, qui doit s'exprimer ce mardi sur les conclusions de la réunion.

Comme annoncée depuis des semaines, la carte scolaire 2019 prévoit 8 fermetures de classes, 2 dans des écoles à classe unique (à Saint-Chabrais et à Boussac-Bourg), les autres se répartissent entre Genouillac, Flayat, Pontarion, Soumans, Mainsat et Bourganeuf (maternelle).

Vincent Turpinat, suppléant du député de la Creuse, et Jean-Claude Aurousseau, maire de Genouillac, à l'issue du CDEN - Radio France
Vincent Turpinat, suppléant du député de la Creuse, et Jean-Claude Aurousseau, maire de Genouillac, à l'issue du CDEN © Radio France - Fabien Arnet

Dans l'après-midi, près de 80 personnes, principalement des parents et grands-parents d'élèves, ainsi que des élus, se sont rassemblées devant la préfecture de la Creuse pour marquer leur désaccord sur les contours de la carte scolaire. Leur action a été vaine, mais ils pourraient de nouveau se mobiliser, notamment à Pontarion, Genouillac et Mainsat, où la vie de l'école a été perturbée ces dernières semaines. Des actions symboliques, voire des blocages pourraient reprendre dès ce mardi.