Société

Carte scolaire: l'école de Fournet-Blancheroche, occupée par les parents d'élèves

Par Justine Dincher, France Bleu Besançon lundi 6 avril 2015 à 11:51

Manifestation école Fournet-Blancheroche
Manifestation école Fournet-Blancheroche © Radio France - Justine Dincher

Les contours de la nouvelle carte scolaire ont été dévoilés la semaine dernière. Dans le Doubs, une soixantaine de classes pourrait fermer, une trentaine en Haute-Saône. À Fournet-Blancheroche (Doubs), la classe unique devrait disparaître à la rentrée 2016. Les habitants se mobilisent.

L'inspection académique a présenté jeudi la nouvelle carte scolaire pour la rentrée 2016 . Dans le Doubs, 64 classes sont menacées de fermeture et 30 autres pourraient être ouvertes. En Haute-Saône, 35 devraient être fermées et 4 vont peut-être ouvrir. La carte, toujours en discussion, sera adoptée en l'état ou avec des modifications mercredi, lors d'un Comité Technique Spécial Départemental (CTSD).

D'après les comptes de l'inspection académique, ces classes pourraient être fermées car le nombre d'élèves ne sera pas suffisant à la rentrée prochaine. Mais dans de nombreuses communes concernées par ces ajustements, les parents n'entendent pas changer leur enfant d'école. Ils craignent pour la qualité de l'enseignement : classes surchargées , conditions de transport plus compliquées , etc.

Un village entier mobilisé sur le plateau de Maîche

Manifestations, pétitions, occupations d'école : les parents d'élèves mécontents montent au créneau. À Fournet-Blancheroche par exemple, sur le plateau de Maîche, les parents d'élève occupent l'école communale depuis jeudi. Dans ce village de 350 habitants, c'est la classe unique qui devrait disparaître au mois de septembre.

Carte scolaire / MICROTROT

Manifestation école Fournet-Blancheroche - Radio France
Manifestation école Fournet-Blancheroche © Radio France - Justine Dincher

Les 17 élèves de maternelle vont devoir quitter Fournet-Blancheroche pour aller apprendre à Charquemont . "J'ai trois enfants qui sont épanouis d'apprendre dans une école rurale. Maintenant, on va les emmener dans des bus, sur des routes où il y a de la neige, avec des classes surchargées, ça me dérange. C'est la ruralité que nous défendons ", estime une mère de famille qui a fait toute sa scolarité dans la petite école de Fournet-Blancheroche.

Carte scolaire / SON

La commune de Fournet-Blancheroche possède une école , un accueil périscolaire et une bibliothèque . Les enfants vont devoir tout quitter pour se rendre en classe à Charquemont. Mais selon le maire de Fournet-Blancheroche, Pierre-Jean Wycart, Charquemont n'a pas les capacités pour accueillir ces nouveaux élèves.

"Ici, on vit bien. Il faut garder notre école !"

"Nous avons un village en plein développement, avec des lotissements. Cette année, nous avions moins d'enfants à l'école, mais l'année prochaine, il en arrive entre dix et douze ! On ne peut pas fermer une école pour une année où il y a eu moins d'effectif ! " s'indigne Evelyne Millot, première adjointe à la mairie de Fournet-Blancheroche.

En fin de semaine dernière, une délégation de l'inspection académique est venue visiter l'école de Fournet-Blancheroche. Les parents d'élève espère que les services de l'État reviendront sur leur décision de fermer la classe unique. Le Comité Technique Spécial Départemental se réunit mercredi pour trancher.

Carte scolaire / ENROBE