Société

Carte scolaire : plusieurs dizaines de classes pourraient fermer à la rentrée 2015 en Franche-Comté

Par Simon Chrétien, France Bleu Besançon vendredi 3 avril 2015 à 10:57

Clone of La carte scolaire est désormais fixée pour cette année scolaire
Clone of La carte scolaire est désormais fixée pour cette année scolaire © Radio France

La carte scolaire, qui indique les ouvertures et fermetures de classes à la rentrée prochaine, vient d'être dévoilée en Franche-Comté. Une centaine de classes pourraient disparaître en septembre 2015 dans le Doubs et en Haute-Saône. Pour l'instant rien n'est confirmé. Mais déjà les parents d'élèves montent au créneau.

A peine dévoilée, déjà très contestée. Chaque année c'est la même chose, au moment de la présentation de la future carte scolaire, les parents d'élèves se mobilisent. Un véritable bras de fer s'installe entre eux et la direction académique de Franche-Comté. 

64 classes pourraient disparaître dans le Doubs

Pour l'instant, dans le Doubs , 31 classes sont vouées à disparaître à la rentrée, 33 autres sont menacées mais feront l'objet d'un recomptage exact en septembre. En tout 64 classes pourraient disparaître . A l'inverse, seulement une trentaine de classes pourraient ouvrir . Le syndicat SNUIPP-FSU du Doubs a publié la liste de toutes les classes concernées dans le département sur son site internet. En Haute-Saône , la situation n'est guère mieux, 35 classes sont sous le coup d'une fermeture et seulement 4 ouvertures sont programmées.

Ces classes seront supprimées car selon les comptes de l'académie, leur nombre d'élèves sera trop faible par rapport à ce qui est prévu dans la loi. Problème selon les parents : c'est la formation de leurs enfants qui est remise en cause.

"C'est la mort de notre village"

A Fournet-Blancheroche , l'inquiétude est encore plus importante. La seule et unique classe de l'école du village compte 17 élèves. Elle fait partie des classes qui pourraient être supprimées en septembre. "Nos enfants seront regroupés à Charquemont mais pour l'instant les structures ne peuvent pas les accueillir ", constate Céline Pagnot, la représentante des parents d'élèves de la commune. "En plus, nos enfants seront mis dans des bus dès trois ans.. imaginez un peu..." , poursuit-elle. Pire pour elle, "l'école c'est le noyau de la commune, si elle ferme pour nous c'est la mort de notre village" .

Carte scolaire / SON 1

Le syndicat des enseignants SNUIPP-FSU lui aussi est consterné par cette carte scolaire. "C'est très inquiétant car d'habitude les fermetures et les ouvertures s'équilibrent, là ce n'est pas le cas" , explique Blandine Turki, co-secrétaire du syndicat dans le Doubs. Une carte scolaire particulière selon elle car sa publication intervient après les éléctions départementales, "donc tout est précipité, il n'y a qu'une semaine de délais pour prévenir les écoles" .

Carte scolaire / SON 2

Pour l'instant la contestation des parents se limite à l'occupation des classes dans les écoles concernées ou à la signature de pétitions, mais certains mouvements pourraient s'amplifier.

Attention, toutes ces fermetures et ouvertures sont à mettre au conditionnel. Un comité technique spécial se réunira mardi pour décider définitivement de cette carte scolaire.