Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Catalogne : tensions sur fond de racisme dans la station balnéaire de Llançà

-
Par , France Bleu Roussillon

Le climat est tendu depuis quelques jours dans la station balnéaire de Llançà sur la Costa Brava. Des manifestations d'habitants se sont déroulées pour dénoncer l'implication présumée de Marocains dans des cambriolages. Les associations anti-racistes se mobilisent.

Vives tensions dans la station balnéaire de Llançà
Vives tensions dans la station balnéaire de Llançà © Radio France - Sébastien Berriot

À une vingtaine de kilomètres de la frontière française, la station balnéaire de Llançà sur la Costa Brava est le théâtre depuis le début de la semaine d'incidents et de manifestations sur fond de racisme. La polémique porte sur l'implication présumée d'étrangers dans la délinquance locale . Tout a commencé avec une série de cambriolages dans des maisons. Ce sont des Marocains  de passage à Llançà qui sont montrés du doigt par une partie de la population et depuis, la station balnéaire vit dans un climat de tension. 

Les anti-racistes renoncent à manifester

A l'approche de la saison estivale, les professionnels du tourisme à Llançà n'ont qu'une idée en tête : que le calme revienne dans la commune. Mais pour le moment, les esprits sont encore très agités. Mercredi, les associations anti-racistes ont renoncé à organiser une manifestation sur place. "Le risque de confrontation avec la population était trop élevé" explique sur France Bleu Roussillon Mostafa Shaimi de la plateforme Espai Antiracista.

La veille, pour dénoncer l'insécurité,  d'autres manifestants avaient coupé la route nationale qui relie Llançà à Figueras. Mais  le moment le plus tendu, c'était lundi lorsqu'une centaine d'habitants a tenté de s'en prendre à de jeunes Marocains installés dans un squat. La police a dû intervenir pour les protéger et les évacuer . 

Pas de racisme selon le maire 

Dans une interview accordée à France Bleu Roussillon, le maire de Llançà, Francesc Guisset (Parti socialiste catalan PSC) déplore ces tensions. L'élu a demandé à l'état et à la Généralité de Catalogne un renforcement de la présence policière dans sa commune. Il espère que l'enquête menée par les Mossos d'Esquadra sera rapide et permettra de calmer les habitants. Mais Francesc Guisset est catégorique. Il rejette tout racisme de la part de la population. 

"Cette affaire est une pure instrumentalisation politique notamment de l'extrême gauche. Il n'y a pas de racisme particulier à Llançà. Nous avons une communauté maghrébine qui est bien intégrée. C'est juste un problème de délinquance." (Maire de Llançà)

Les anti-racistes accusent certains habitants

Mostafa Shaimi de la plateforme Espai Antiracista lui n'est pas du même avis. Il dit comprendre l'exaspération des habitants sur l'insécurité, mais le militant  dénonce aussi "une certaine forme de racisme chez certains habitants qui ne cherchent pas à analyser la situation compliquée d'une partie des étrangers qui vivent sans aide et dans la plus grande précarité"

Les habitants ne doivent pas faire eux-mêmes la police

Après plusieurs jours de tensions, le ministre catalan de l’intérieur a tenu à mettre en garde la population de Llançà. Il a rappellé que la sécurité était le travail de la police, et si certains habitants de la station balnéaire veulent se substituer aux forces de l'ordre, le ministre a indiqué qu'ils devront répondre de leurs actes devant la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu