Société

Catastrophe naturelle : le dossier de Buzançais prêt à être déposé

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry vendredi 11 septembre 2015 à 18:06

La mairie de Buzançais a collecté plus de 55 dossiers
La mairie de Buzançais a collecté plus de 55 dossiers - Gaëlle Fontenit

Plus d'une cinquantaine de Buzancéens ont constitué un dossier pour faire reconnaître l'état de catastrophe naturelle après les violents orages qui ont ravagé la commune le 31 août dernier. Pour certains, ce n'est pas la première fois qu'ils sont touchés.

Sur les trottoirs, rue des Marchis, au cœur de Buzançais, la pluie n'a pas pu laver tous les stigmates et le soleil a imprimé sur le bitume la marque brunâtre de la boue séchée. Les portes sont ouvertes. Dans la cuisine, une femme s'active, serpillière en main : "J'ai eu de l'eau, de la boue, du sable, partout dans mon salon. Depuis dix jours, je nettoie". 

Juste en face, Pierrette contemple son jardin, désolée. Sur la pelouse retournée par la boue, les pierres, et les allées et venues, sèchent tous les meubles qui étaient entreposés dans le vaste sous-sol de la maison. "Nous sommes complètement dévastés. C'est la deuxième fois en deux ans. Déjà, l'an dernier, une coulée de boue venue du champs voisin a ravagé notre sous-sol. A l'époque, j'avais trouvé le ressort, pour repartir... Mais maintenant... " Pierrette hausse les épaules. Depuis sa cuisine, où mijote le déjeuner pour les deux ouvriers qui depuis dix jours nettoient un à un ses meubles, la vue sur l'Indre, paisible, lui fait monter les larmes aux yeux. "Les gens pensent que le désastre est venu de la rivière. Pas du tout... l'eau est arrivée du champs, au dessus. Un mètre de boue...Tout est irrécupérable".

Le témoignage de Pierrette

Pierrette et son mari ont constitué un dossier pour obtenir une indemnisation dans le cadre de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Comme eux, *plus de 50 riverains ont compilé photos, déclarations de sinistre _et** témoignages_*. Le tout a atterri sur le bureau de Pascal Joly, adjoint administratif en mairie de Buzançais : "Beaucoup sont arrivés très choqués, certains étaient épuisés, un peu perdus. Mais la solidarité a fonctionné : les plus âgés ont pu se faire aider des voisins pour faire des photos et constituer les dossiers."

Pascal Joly, de la mairie de Buzançais

La mairie déposera ce vendredi la demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle en s'appuyant justement sur tous ces témoignages. Elle compte sur une réponse des services de l'Etat d'ici la mi-décembre.