Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Un prêtre de Carpentras sanctionné après des gestes déplacés sur un jeune garçon

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Un prêtre auxiliaire de la paroisse de Carpentras a été "assigné à résidence" par l'archevêque d'Avignon et une plainte en justice a été déposée. Le religieux est soupçonné d'avoir eu des gestes déplacés sur un jeune garçon alors qu'il était en état d'ébriété.

L'archevêque Jean-Pierre Cattenoz : "on ne peut pas cacher de tels faits"
L'archevêque Jean-Pierre Cattenoz : "on ne peut pas cacher de tels faits" © Radio France - Daniel Morin

Les faits remontent au mercredi 1er juillet. Un prêtre auxiliaire de la paroisse de Carpentras, en état d'ébriété, a eu des gestes déplacés sur un jeune garçon. Il lui aurait mis la main aux fesses. La scène s'est déroulée en présence du père de l'enfant qui a dû s'interposer. Le prêtre a reconnu les faits auprès de son curé, lequel a saisi le procureur de la République de Carpentras. 

La famille du garçon a également déposé plainte

"Tolérance zéro devant de tels actes." (Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon)

Informé de la situation, l'archevêque d'Avignon a immédiatement "assigné à résidence" le prêtre en lui demandant de se tenir à la disposition de la justice. Le prêtre auxiliaire va être pris en charge par un médecin alcoologue et psychanalyste. Il n'a plus de ministère et ne peut plus célébrer l'eucharistie en public. 

Monseigneur Cattenoz parle de faits "inadmissibles dans l'Église." Pour lui "il faut sévir par rapport à tous ceux qui agissent de telle manière." En deux mots, "tolérance zéro" conclut Jean-Pierre Cattenoz qui exprime "tristesse et peine" à l'égard des victimes, de leurs familles et de la communauté paroissiale de Carpentras, affectée par cet événement. 

Jean-Pierre Cattenoz : "on ne peut rien laisser passer"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess