Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cavaillon interdit la chicha dans la rue

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le maire Les Républicains interdit de fumer le narguilé sur le trottoir ou les parkings de Cavaillon. Gérard Daudet refuse d'enjamber des chichas sur le trottoir. Il redoute que les attroupements nuisent à l'image de Cavaillon. Gérard Daudet estime que "ce ne sont pas des pratiques de la France".

Un homme fume un narguilé
Un homme fume un narguilé © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

À Cavaillon, le maire interdit de fumer la chicha ou le narguilé dans la rue à partir du 1er août. Le maire Les Républicains veut éviter les rassemblements bruyants sur les parkings et les trottoirs en fin de journée. Les habitants se plaignent du bruit sous leurs fenêtres et des déchets laissés par les fumeurs. Jusqu'au 31 octobre, l'amende est de 38 euros pour les fumeurs de chicha de Cavaillon avec confiscation de leur matériel.

38 euros pour trouble à l'ordre public de Cavaillon

Gérard Daudet, le maire Les Républicains de Cavaillon considère que fumer la chicha dans la rue, sur un trottoir ou un parking "est un trouble à l’ordre public. Ça occasionne des rassemblements. Ils fument la chicha le soir sous les balcons dans les rues. Des gens téléphonent à la mairie car ils ne peuvent plus dormir les fenêtres ouvertes en centre-ville"

Le maire de Cavaillon pointe aussi le comportement des fumeurs : "ce sont des pratiques différentes : chaque fois qu’on tire une goulée de narguilé, on crache par terre. C’est pas le cas quand même quand on fume une cigarette. Si demain des gens en centre-ville ont envie de faire  des grillades et qu’ils n’ont pas la place chez eux, ils allument des barbecues sur le trottoir, je ne pense pas que tout le monde serait satisfait"

Contre le bruit et l'odeur des fumeurs de chicha

On peut fumer pourtant la chicha à Cavaillon malgré l'interdiction. Il faut le faire chez soi ou dans les bars à chicha. Le maire Gérard Daudet veut éviter les rassemblements de fumeurs sur les trottoirs et les parkings. 38 euros d'amende : le maire de Cavaillon se plaint du bruit et de l'odeur des fumeurs. Gérard Daudet explique que la chicha dans la rue "a un impact sur le tourisme car ce ne sont pas des pratiques de la France".

Dans les rues de cavaillon, Robert soutient le maire : "les gens n’ont qu’à fumer chez eux. La chicha, c’est pas du pays… sans être raciste". Mais pour Nabil, le maire vise les arabes de Cavaillon avec cet arrêté anti-chicha : "là, je regrette infiniment, mais le maire entre dans un autre délire. On va faire la différence à cause de la chicha ? Celui qui fume la chicha alors c’est un arabe, c’est ça ?" 

Commerçant en centre-ville, Pierre s'oppose aussi à l'argument patriotique du maire : ça, je suis pas d’accord. Je suis aussi un peu étranger" Le jeune homme est d'origine cambodgienne et il estime que "ce n’est pas utile de faire un arrêté anti-chicha. C’est pas très grave. Je connais beaucoup de jeunes qui font ça. J’ai jamais eu de problème avec eux. Les catégoriser, ça va les énerver encore plus. Faut peut-être essayer de mieux les comprendre ?"

Gérard Daudet, le maire de Cavaillon
Gérard Daudet, le maire de Cavaillon © Radio France - Philippe Paupert
Cours Gambetta à Cavaillon
Cours Gambetta à Cavaillon © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess