Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Marche blanche à Cavaillon en hommage à une gilet jaune renversée en Savoie

dimanche 25 novembre 2018 à 17:49 Par Lila Lefebvre, France Bleu Vaucluse, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

300 personnes rassemblées à Cavaillon ce dimanche après-midi pour rendre hommage à Chantal Mazet la gilet jaune morte renversée par une voiture à Pont-de-Beauvoisin en Savoie le 17 novembre dernier. C'est là que vit sa fille, elle-même active au sein des gilets jaunes de Vaucluse.

Le cortège s'est rendu sur le rond-point du melon, là où la fille de Chantal Mazet a appris le décès de sa mère alors qu'elle participait à un blocage.
Le cortège s'est rendu sur le rond-point du melon, là où la fille de Chantal Mazet a appris le décès de sa mère alors qu'elle participait à un blocage. © Radio France - Lila Lefebvre

Cavaillon, France

Une marche blanche était organisée ce dimanche en hommage à Chantal Mazet, la gilet jaune morte le 17 novembre dernier, fauchée par une voiture. Le cortège était mené par une quarantaine de motards à la demande d'Alexandrine Mazet la fille de la victime qui participait à un barrage à Cavaillon quand elle a appris le décès de sa mère le 17 novembre dernier. En tout près de 300 personnes venues de toute la région PACA ont bravé une pluie battante ce dimanche 25 novembre pour une marche blanche entre le rond-point de la fontaine et celui du melon. 

Le gilet jaune en brassard, pas de klaxons, pas de slogans, les manifestants souhaitent un moment de recueillement. Une rose blanche à main Alexandrine Mazet est émue de la mobilisation "ça me touche de voir autant de monde"

Un mouvement qui doit continuer

"J'ai renoncé au mouvement pour prendre soin de ma famille, confie Alexandrine, mais je continue à soutenir le mouvement, on ne doit rien lâcher, nous devons être entendus !". Dans la foule principalement des gilets jaunes qui n'ont pas abandonné la mobilisation "on est tous solidaires on est tous dans le même combat, on se bat tous pour la même chose , martèle Claude, mère de deux enfants à Cavaillon, on croule sous les taxes, on arrive plus à s'en sortir on devient des travailleurs pauvres".