Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Ce café est beaucoup plus sympathique, il est partagé" : paroles de Toulousains déconfinés au bistrot

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que les cafés et les restaurants rouvrent ce mardi 2 juin pour la deuxième phase du déconfinement lié au Covid-19, France Bleu Occitanie s'est rendu dans un PMU de Toulouse, où habitués et patrons sont ravis de se retrouver.

Le retour des habitués sur la terrasse d'un PMU toulousain ce mardi 2 juin 2020
Le retour des habitués sur la terrasse d'un PMU toulousain ce mardi 2 juin 2020 © Radio France - Clémence Fulleda

Ça y est, on peut boire "son petit noir" dans les bistrots de Midi-Pyrénées. Ce 2 juin rime en effet avec la réouverture des cafés et des restaurants, sans restriction dans les zones vertes comme la nôtre,mais avec, ceci-dit, des consignes sanitaires strictes : 1 mètre entre chaque table, pas le droit de boire son café debout au comptoir il faut s'asseoir, le masque est obligatoire si l'on se déplace, et il faut un sens de circulation pour ne pas se croiser. Pour appliquer ces consignes, le "Bistrot gaulois", bar-tabac du quartier des Argoulets à Toulouse s'est adapté.

Retour progressif des habitués 

Ainsi, des tabourets ont été enlevés au comptoir pour respecter les règles de distanciation physique, des flèches sont dessinées au sol grâce à du scotch orange pour indiquer le sens de circulation, les tables ont été espacées à l'intérieur et en terrasse. La patronne du PMU, Sevgi Yenicirak, porte elle une visière et a affiché les consignes à respecter derrière son comptoir. Quant aux habitués, ils revenaient peu à peu ce mardi, comme Brahim, qui prenait son café à emporter pendant le confinement puisque le "Bistrot gaulois" le proposait, mais qui est ravi de le boire maintenant en terrasse au soleil. " Ça fait plaisir, c'était dur, tu te sens seul. Heureusement on est libérés !", confie-t-il. 

"Ce café il est beaucoup plus sympathique, il est partagé", lance Pascal, qui habite et travaille aux Argoulets. La vie normale et la convivialité nous ont manqués". Même avis du côté de Bolam, qui toutes les semaines rejoint ses amis pour lire le journal et jouer au loto depuis 2014. "On retrouve ceux qu'on connaissait et on repart "comme avant", dit-il sourire aux lèvres.

On retrouve ceux qu'on connaissait et on repart "comme avant" - Bolam, qui fréquente ce PMU depuis 2014

Cependant, tous les habitués ne sont pas encore au rendez-vous. "Normalement je vends beaucoup plus de cafés entre 7h et 8h, assure Sevgi Yenicirak, qui a du puiser dans sa trésorerie et mettre son unique salarié au chômage partiel. Elle se dit "un peu stressée" par les consignes de sécurité et par la situation économique et espère que petit à petit les clients reviendront, même si elle a l'impression que beaucoup ont peur. Ceux qui sont là lui demandent en tout cas tous, sans exception, des nouvelles de sa famille, qui vient de s'agrandir ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu