Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ce Finistérien vise les Jeux paralympiques de cyclisme en 2024

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Atteint d'une agénésie de la main droite, Noah Palud rêve de disputer les Jeux paralympiques de cyclisme à Paris en 2024. Mais il lui faut trouver des fonds pour continuer à vivre sa passion.

Noah Palud veut disputer les Jeux paralympiques de cyclisme en 2024
Noah Palud veut disputer les Jeux paralympiques de cyclisme en 2024 © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Poullan-sur-Mer, France

Noah Palud, habitant de Poullan-sur-Mer, n'a que 16 ans mais il rêve déjà de réaliser de grandes choses. Son plus grand souhait : disputer les Jeux Paralympiques de cyclisme à Paris en 2024. Atteint d'une agénésie de la main droite, une malformation apparue dès la naissance, il intègre il y a 2 ans le Pôle espoirs de paracyclisme d'Urt (Pyrénées-Atlantiques). Prochaine étape pour Noah : intégrer l'équipe de France d'handisport afin de recevoir un peu plus de financement.

Car sa pratique du vélo coûte très cher. Noah participe à une quarantaine de courses par an, dont les frais d'inscription sont à la charge du sportif. De même, "c'est beaucoup de kilomètres parcourus en voiture, donc beaucoup de frais d'essence", conçoit le jeune breton. Noah possède également 3 vélos différents d'une valeur de 10 000 euros. Sans oublier les frais de scolarisation au Pôle, la somme totale oscille "entre 15 000 et 20 000 euros", précise Pierre Palud, son père.  "On essaye de le soutenir au maximum, autant financièrement que moralement car on est très fiers de lui. On essaye de se débrouiller pour trouver des fonds", rajoute-t-il. 

Noah Palud est équipé d'un prothèse pour rouler sur son vélo.  - Radio France
Noah Palud est équipé d'un prothèse pour rouler sur son vélo. © Radio France - Roméo Van Mastrigt

C'est dans cette optique que les parents de Noah ont créé l'association Vélonoah. Des repas et des soirées sont organisés afin de récolter de l'argent et financer les projets de victoire de Noah. Des obstacles qui n'effraient pas le jeune athlète : "_Paris 2024, je sais que ce n'est pas inatteignable. Il faut avoir les tripes, c'est un travail de longue haleine mais si on a l'envie, on peut faire de grandes chose_s."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu