Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ce Mayennais lance un appel aux bricoleurs : donnez vos masques achetés pour les travaux de ponçage

-
Par , France Bleu Mayenne

Vous aviez peut-être acheté des masques pour faire des travaux chez vous ? C'est le cas de Gérard, cet habitant de Cossé-le-Vivien donne ses masques et lance un appel aux bricoleurs mayennais.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - SANCKE JEAN-RENAUD

Si vous êtes un bricoleur, vous avez sans doute ça dans vos tiroirs : les masques achetés pour vos travaux de ponçage peuvent servir aux personnels soignants, aux caissières, aux forces de l'ordre, à se protéger contre le coronavirus.

Une centaine de masques en stock

C'est le message de Gérard, un habitant de Cossé-le-Vivien dans le Sud Mayenne. Il a contacté la préfecture de la Mayenne pour donner une centaine de masques, achetés pour se protéger lorsqu'il fait des travaux de ponçage, ainsi qu'une dizaine de bouteilles de 500 ml de gel hydroalcoolique, dont il se servait pour allumer son barbecue.

Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui ont des stocks d'une dizaine de masques.

"Je me dis qu'il faut multiplier ce genre d'actions. Et je sais qu'il y a beaucoup de bricoleurs en Mayenne, on est une population rurale, je pense qu'il y a beaucoup de gens qui ont des stocks d'une dizaine de masques. On est privilégiés, nous à la campagne, on n'est en contact avec personne, on peut se satisfaire de l'eau et du savon. La priorité doit être donnée aux personnels soignants et aux gens qui font tourner le système dans cette période d'urgence absolue", estime Gérard. 

"Et puis le gel hydroalcoolique sera beaucoup plus utile à désinfecter des mains ou du matériel qu'à allumer un barbecue, donc c'est normal dans le contexte de les mettre à disposition des gens qui en ont besoin. Je n'envisage pas de garder ça pour moi", ajoute le Mayennais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess