Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Ce n'est pas à ceux qui ont des petits revenus de payer pour les autres" selon le vice-président des maires ruraux

jeudi 6 décembre 2018 à 10:54 Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique

Louis Pautrel, le maire de Le Ferré et vice-président de l'association des Maires ruraux de France, ouvrira sa mairie samedi matin pour recueillir les doléances des gilets jaunes. Il était l'invité de France Bleu Armorique ce jeudi matin.

Louis Pautrel, le maire de Le Ferré et vice-président de l'association des maires ruraux de France.
Louis Pautrel, le maire de Le Ferré et vice-président de l'association des maires ruraux de France. © Radio France - Maxime Bossonney

Le Ferré, France

Louis Pautrel, maire de Le Ferré en Ille-et-Vilaine et vice président de l'association des Maires ruraux de France, était l'invité de France Bleu Armorique jeudi matin pour évoquer le mouvement des gilets jaunes. L'élu breton ouvrira sa mairie samedi matin à l'initiative de son association. 

"La situation est grave après trois samedis de manifestations et des violences à Paris. On propose aux maire d'ouvrir leurs mairies samedi matin pour permettre un dialogue avec les gilets jaunes. Avec un cahier de doléances qui seront remontées au Préfet, aux parlementaires et au gouvernement", explique Louis Pautrel.

Un problème de pouvoir d'achat

"La crise a commencé avec la hausse du prix du carburant mais il y a aussi la problématique du reste à vivre, du pouvoir d'achat, poursuit l'élu breton. Il y a un ras le bol des habitants qui n'arrivent plus à boucler leurs fins de mois."

Je partage un certain nombre de revendications des gilets jaunes"- Louis Pautrel

Louis Pautrel analyse que les élus locaux "font les mêmes constats que les gilets jaunes depuis plusieurs années". Et on a rarement été entendu". Pour lui c'est une "crise entre élites et territoire, une crise entre élites et habitants . La fracture territoriale et sociale doit être prise en compte".

Le maire rural explique que "Le Ferré est une des communes les plus pauvres du département, les habitants ont des petits salaires, un SMIC amélioré, les retraités eux vivent avec 800 à 900 euros." Louis Pautrel poursuit "on doit prendre notre voiture pour vivre".

A chaque fois qu'il y a une réforme, il y a de nouvelles taxes ou une augmentation des impôts, c'est la goutte qui fait déborder le vase"- Louis Pautrel

Concernant le mouvement des gilets jaunes, Louis Pautrel estime que le gouvernement et le Chef de l'Etat ont réagi trop tardivement. "On leur avait dit début octobre au titre de l'association des maires ruraux de France que la colère était grande".

Échanger pour apaiser les tensions

Et pour autant l'environnement est une priorité des habitants du monde rural explique Louis Pautrel. "Ils sont prêts à faire des efforts, c'est une nécessité. Mais de grâce, c'est n'est pas à ceux qui ont des petits revenus de payer pour les autres."

La solution? "En tant qu'élus locaux nous voulons instaurer l'apaisement et un temps d'échange. Il faut que tout le monde se mette autour de la table. Les violences ne peuvent pas continuer."

La mairie de Le Ferré, comme d'autres, sera ouverte samedi matin pour recueillir les doléances des gilets jaunes.