Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ce n'est qu'un début" : le succès du bio depuis le confinement se confirme à Tours à Convergences Bio

-
Par , France Bleu Touraine

De plus en plus de consommateurs se tournent vers une alimentation basée sur des produits issus de l'agriculture biologique depuis le confinement en Touraine et "ça a laissé de marques" selon Bernard Charret, organisateur de Convergences Bio à Tours.

L'édition 2020 de Convergences Bio sur les bords de Loire à Tours
L'édition 2020 de Convergences Bio sur les bords de Loire à Tours © Radio France - Manon Derdevet

Le bio était en fête ce dimanche 20 septembre à Tours. 117 exposants producteurs et cultivateurs d'Indre-et-Loire étaient réunis sur les bords de Loire à Tours pour la 15e édition de Convergences bio. Le Village Marché a rassemblé cette année plus de 90 stands de paysans et d'associations. 

"Plein de gens ont mis en route leur propre réflexion, ont changé leurs comportements" - Bernard Charret, organisateur de Convergences bio

L'agriculture biologique a de plus en plus de succès depuis le confinement. Un engouement qui se poursuit plusieurs mois après. "Ce sont des gens qui ne s'étaient jamais vraiment posés trop de questions parce que c'était facile d'aller faire ses courses au supermarché. Et tout à coup, il fallait réfléchir à son alimentation, on avait le temps de le faire parce qu'on était confinés et plein de gens ont mis en route leur propre réflexion, ont changé leurs comportements et ça va être pour des années. C'est super ce qu'il vient de se passer", s'enthousiasme Bernard Charret, organisateur de Convergences bio et chef des Chandelles gourmandes, à Larçay. 

"Ce n'est qu'un début, il y a encore un boulot colossale à faire, des dizaines d'années de boulot mais l'amorce est faite" dit le restaurateur, convaincu et confiant. "Ceux qui ont fait un premier mouvement et qui sont maintenant revenus à leurs habitudes, reviendront, ça a laissé des marques."

Il compare même cette prise en conscience avec la chute du mur de Berlin en 1989. "Quand il y a eu la chute du mur de Berlin, ça a été incroyable, ça s'est fait en 24 heures mais il y avait en réalité des dizaines d'années de travail derrière (...). C'est pareil pour le bio. Ça va être long mais d'un coup les choses vont se transformer."

"Il faut installer des paysans en masse sur notre territoire" - Bernard Charret

Mais ce succès oblige aussi les producteurs à se réorganiser face à une demande à laquelle ils n'étaient pas préparés. "Les paysans sont submergés de demandes et on se rend compte qu'on en a pas assez. Il faut installer des paysans en masse sur notre territoire", juge Bernard Charret. 

"On a des petits paysans, donc il a fallu qu'ils travaillent encore plus fort pour réussir à assumer, sans s'écarter des choix de culture ou d'élevage qui ne sont pas destinés à faire de l'industriel ni même des grosses quantités. Ils ont gardé leur qualité tout en répondant à la demande." Plus que jamais selon lui, il était donc indispensable de leur rendre hommage lors de Convergences Bio.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess