Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce Noël 2020 "pourrait être pire" confie Thérèse, résidente en Ehpad à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une visite de 30 minutes sur rendez vous, à quatre maximum autour d'une longue table et sans contact. Ce sont les conditions de visites pour Noël à l'Ehpad les Charmilles de Chambéry.

Les familles ont pu visiter leurs proches à Noël dans des conditions strictes.
Les familles ont pu visiter leurs proches à Noël dans des conditions strictes. © Maxppp - Hervé KIELWASSER

Une visite limitée à 30 minutes et à quatre membres de la famille maximum, sur rendez-vous. Ce sont les conditions pour voir les pensionnaires de l'Ehpad des Charmilles de Chambéry pendant ces fêtes de Noël 2020.

Des visites très limitées

"Ça pourrait être pire" souffle Thérèse. La pensionnaire a reçu la visite de sa fille et de son gendre. S'il ce Noël n'est "pas terrible" explique la grand-mère, Thérèse relativise, "ils viennent, donc ils ne me manque pas. Au moins je les vois". Au total huit familles ont eu l'autorisation de visiter leurs parents en ce 25 décembre. Beaucoup n'ont pas pu avoir de rendez-vous, en raison du nombre limité de visiteurs autorisés dans un même temps,  à l'intérieur de l'établissement, nous explique la responsable de l'organisation au sein de l'Ehpad. 

Avant de visiter leur proche, les visiteurs doivent prendre leur température, se désinfecter les mains, porter un masque et noter dans un registre l'heure de leur entrée dans la maison de retraite. Une dizaine de résidents qui ont déjà contracté le Covid et protégés par leurs anticorps, ont également pu quitter l'établissement trois heures pour le repas de Noël. Les autres, ceux qui n'ont pas contracté la maladie, ont renoncé. En cause : les sept jours d'isolement obligatoire à leur retour dans leur chambre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess