Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Education, emploi, sécurité, urbanisme... ce que contient le plan Borloo pour les banlieues

jeudi 26 avril 2018 à 15:42 - Mis à jour le jeudi 26 avril 2018 à 19:56 Par Viviane Le Guen, France Bleu Paris et France Bleu

Chargé par Emmanuel Macron de proposer un plan de bataille pour les banlieues, Jean-Louis Borloo a remis son rapport au premier ministre, Edouard Philippe, ce jeudi. France Bleu fait le point sur ce qu'il faut retenir.

La Grande Borne à Grigny (Essonne).
La Grande Borne à Grigny (Essonne). © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

C'est un document de 60 pages qui regroupe 19 "programmes" pour "faire revenir la République" dans les quartiers face au "repli identitaire et communautaire". Chargé, en novembre, par Emmanuel Macron, de proposer un plan de bataille pour les banlieues, Jean-Louis Borloo a remis son rapport au premier ministre, Edouard Philippe, ce jeudi. Le président dévoilera "courant mai" ses arbitrages sur le sujet.

Ce rapport était très attendu par les élus de banlieue qui ont récemment dénoncé le "mépris de l'Etat" pour les quartiers prioritaires. Il contient de propositions en matière d'éducation, d'emploi, de sécurité, d'urbanisme. France Bleu fait le point.

Education

  • "Une académie des leaders", sur le modèle de l'ENA

Le rapport préconise la création "d’une nouvelle grande école", une "académie des leaders" accessible sur concours, inspirée de l'ENA et réservée "dans un premier temps, aux jeunes des quartiers prioritaires". Objectif affiché : permettre aux "talents" de ces quartiers d'accéder aux plus hauts postes de la fonction publique. La sélection à l’entrée s’opérerait sans aucun diplôme préalable demandé.

  • Des collèges rénovés et des voyages à l'étranger

Sur l'enfance et l'éducation, le rapport recommande la création de 30.000 places en crèches, la destruction ou la rénovation des 100 collèges les plus vétustes et la mise en place de "cités éducatives", sorte de pôles regroupant tous les acteurs et les lieux qui participent à l’éducation des enfants (centres sociaux, de loisirs, de santé…). Le pilotage de ces cités serait confié au chef d’établissement.

Jean-Louis Borloo veut aussi encourager les échanges et voyages à l'étranger et notamment dans les Etats "membres de l'Union Européenne", de l'école primaire jusqu'au lycée. 

  • 200 campus numériques

Le numérique "doit s’enraciner dans les quartiers avides de réussite" peut-on lire dans le rapport qui plaide pour la création de 200 campus numériques dans lesquels il serait possible de suivre des cours à distance, de se former au codage et aux métiers du numérique, pourvoyeurs d'emplois. Coût estimé de la mesure : un milliard d’euros d'investissement.

Rénovation urbaine

  • Une nouvelle fondation nationale

L'ancien ministre de la ville suggère aussi de remplacer l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) par une fondation nationale, regroupant les collectivités, les financeurs, les partenaires sociaux, les bailleurs et à laquelle serait affectée "d’une manière irréversible les fonds et les actifs d’Action logement, garantissant une ressource pérenne". L’objectif est d’améliorer les problèmes de gouvernances dans la rénovation urbaine et de mieux repérer les marchands de sommeil. 

  • Un fonds de 5 milliards d'euros

Jean-Louis Borloo souhaite également la création d'un fonds de plus de 5 milliards d'euros, abondé notamment par "la cession des participations de l'Etat en 2018 (10 milliards annoncés)", qui ne créerait "pas de dépenses budgétaires nouvelles pour l'Etat". Pour éviter les aléas budgétaires, le rapport préconise en conclusion de "constituer un fonds à la Caisse des Dépôts et Consignations."

Emploi

  • Recruter dans les services à la personne 

Pour lutter contre le chômage, le plan Borloo propose de lancer de vastes plans de recrutements, notamment dans le secteur des services à la personne.  L'idée est de former et d’orienter vers ce secteur 100 000 personnes issues des quartiers prioritaires en trois ans. Le rapport recommande aussi de donner plus d’ampleur au dispositif des emplois francs et de multiplier les obligations d’embauche d’habitants de banlieues sur les programmes de grands travaux. 80.000 destructions et reconstructions de logements permettraient de générer 40.000 emplois estime Jean-Louis Borloo.

  • Favoriser l'apprentissage

Il conseille aussi d'encourager les entreprises privées à recourir aux apprentis domiciliés dans les quartiers prioritaires quitte à "légiférer de manière réellement contraignante". Le rapport fixe aussi un objectif de recrutement dans le "secteur public" : 50.000 apprentis en trois ans. Enfin, il souhaite promouvoir "l’accompagnement et le tutorat" au profit des jeunes, en s’appuyant sur des "réseaux" existants et sur Pôle emploi.

Sécurité

  • Une police de proximité renforcée

Le rapport dresse un constat sans appel : certains quartiers sont devenus des "bases arrière" pour des bandes. "Les marchands de sommeil, prospèrent. Une petite délinquance par intimidation se développe parfois." Pour y remédier, en plus du renfort de la police de proximité, Jean Louis Borloo suggère de déployer 500 "correspondants de nuit", relais de la police municipale.

  - Visactu
© Visactu