Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ce que devient l'ancien site AZF, 18 ans après la catastrophe à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Ce samedi 21 septembre, Toulouse commémore le 18e anniversaire de la catastrophe AZF qui a coûté la vie à 31 personnes. Ces derniers temps, sans que les Toulousains s'en aperçoivent vraiment, l'ancien site a changé de visage.

Le mémorial AZF, érigé en 2012, n'est pas du tout fréquenté par le grand public.
Le mémorial AZF, érigé en 2012, n'est pas du tout fréquenté par le grand public. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

Le 21 septembre 2001, l'usine AZF explosait à 10h17 faisant de ces trois lettres l'une des plus grandes catastrophes industrielles françaises. 31 morts, plus de 2.000 blessés, près de 30.000 sinistrés. Ce samedi matin, plusieurs cérémonies ont lieu, une très institutionnelle avec les élus locaux et représentants de l'Etat sur le site du mémorial, une autre plus confidentielle dans le quartier Croix-de-Pierre par l'association des sinistrés du 21 septembre.

Un parc photovoltaïque en construction sur la partie nord

L'Onia comme l'appelaient beaucoup de Toulousains à l'époque a disparu et c'est un tout autre quartier qui a émergé, avec du changement dernièrement, pas forcément visible des automobilistes d'ailleurs. Sur la partie nord d'abord, quasi déserte à part quelques rares joggeurs et cyclistes, en face de la grande cheminée blanche de la SNPE (Société nationale des poudres et explosifs), ont été posés fin août les tout premiers panneaux solaires d'une grande centrale photovoltaïque, l'une des plus grandes au sol en France. Toujours en cours d'installation, et issu d'un partenariat public-privé entre Toulouse Métropole, la société montpelliéraine Urbasolar et d'autres acteurs. Mise en service programmée au printemps prochain, la centrale occupera 19 hectares avec ses 35.000 panneaux, en bord de Garonne. Les pieux sont actuellement visibles à l'arrière du camp sauvage de gens du voyage, du mémorial et du début de l'Oncopole. Sur ces terres très polluées, il n'y a pas beaucoup de solutions de reconversion, impossible d'y planter des structures trop profondes et il faut aussi gérer le risque inondation.

Depuis la fin août, à l'abri des regards, sont plantés les pieux qui supporteront les 35.000 panneaux photovoltaïques. - Radio France
Depuis la fin août, à l'abri des regards, sont plantés les pieux qui supporteront les 35.000 panneaux photovoltaïques. © Radio France - Bénédicte Dupont

L'Oncopole devient le "campus santé du futur"'

Sur la partie Sud de l'ancien site AZF, l'Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) alias l'Oncopole est en perpétuelle évolution depuis 2010. En juillet dernier, a ouvert une clinique de soins de suite et de réadaptation juste derrière l'institut de recherche. Et il y a un an tout juste, une nouvelle résidence hôtelière remplaçait l'ancien hôtel Fluvia, liquidé fin 2016. 

L'Oncopole vue depuis les laboratoires Pierre Fabre, de l'autre côté de l'entrée publique. - Radio France
L'Oncopole vue depuis les laboratoires Pierre Fabre, de l'autre côté de l'entrée publique. © Radio France - Bénédicte Dupont

Sur ce "campus santé du futur" comme il faut l'appeler désormais, Toulouse Métropole imagine un Parc "nature en ville" autour du projet grand Parc Garonne avec des activités pour les familles (VTT, paddle, accrobranche). Sans calendrier précis. L'agglomération attend sans doute fin 2020 l'arrivée du Téléphérique qui reliera l'Oncopole et Paul Sabatier. Les travaux ont démarré cet été. La station prendra place au sud du cancéropole en face de l'entrée du public, près d'un futur parking de 500 places.

Plan de la future station Oncopole du téléphérique Sud qui doit être mis en service fin 2020. - Aucun(e)
Plan de la future station Oncopole du téléphérique Sud qui doit être mis en service fin 2020. - Tisséo

LIRE AUSSIAZF : la Cour de Cassation examinera le pourvoi en cassation de Total le 7 novembre

Choix de la station

France Bleu