Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce que les Berrichons attendent de l'allocution d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Berry

Emmanuel Macron doit s'adresser aux Français mardi soir à 20h. Dans les rues de Châteauroux, on attend surtout qu'il autorise les petits commerçants à rouvrir.

La réouverture des commerces de centre-ville est plébiscitée par les Castelroussins
La réouverture des commerces de centre-ville est plébiscitée par les Castelroussins © Radio France - Sarah Tuchscherer

Un peu plus de trois semaines après la mise en place du reconfinement, alors que le pic de la seconde vague de l'épidémie de Covid-19 a été atteint, Emmanuel Macron doit prononcer une nouvelle allocution, mardi soir à 20h. Le chef de l'Etat ne devrait pas parler de déconfinement, mais dévoiler les grandes lignes d'un confinement allégé. 

Dans le centre-ville de Châteauroux, lorsque l'on demande aux passants quelle mesure leur paraît prioritaire à ce stade, c'est la réouverture des petits commerces qui vient en premier. "J'aime ma ville, j'aime les commerçants, ça m'embêterait vraiment que certains mettent la clé sous la porte", dit ainsi un jeune homme pressé. Profitant d'une pause déjeuner au soleil, une autre Castelroussine abonde dans son sens : "J'aime faire mes cadeaux de Noël directement en magasin. Sur internet, ça manque de charme. Il faut qu'ils rouvrent".

L'envie d'être libéré

Un peu plus loin, on croise un catholique fervent qui souhaite que le retour des messes. "Il y a le besoin matériel d'un côté, le besoin spirituel de l'autre. Dans les deux cas, les mesures barrière peuvent être appliquées, donc il n'y a pas de souci pour les autoriser à nouveau". Une dame enfin attend d'être "libérée", comprendre ne plus avoir à remplir une attestation pour sortir de chez soi : "il n'y a plus de vie associative, on peut faire du sport, mais c'est limité, on est isolés. Tout ça c'est pénible, c'est un manque de liberté auquel on n'est pas habitué en France". 

Quelle est la mesure la plus urgente à vos yeux ? Question posée dans les rues de Châteauroux

L'allocution d'Emmanuel Macron sera à suivre en direct sur France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess