Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Livraison de repas, étiquette-énergie, tarifs du gaz... : ce qui change ce 1er mars 2021

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Plusieurs changements entrent en application ce lundi 1er mars, notamment une charte signée par dix-neuf acteurs de la livraison de repas, l'augmentation des tarifs réglementés du gaz ainsi que de la nouvelle étiquette-énergie.

Du changement dans les livraisons de repas à partir du 1er mars [photo d'illustration].
Du changement dans les livraisons de repas à partir du 1er mars [photo d'illustration]. © Maxppp - PHOTOPQR/LE DAUPHINE

Chaque début de mois comporte son lot de nouveautés. Pour ce 1er mars, elles sont récapitulées ci-dessous.

Livraison de repas

Les couverts et les sauces systématiquement inclus dans votre commande de repas, c'est terminé à partir de ce 1er mars. Dix-neuf acteurs de la livraison de repas ont en effet signé une charte avec le ministère de la Transition écologique dans laquelle ils s'engagent entre autres à réduire leurs emballages en plastique. Parmi les signataires se trouvent des plateformes de commande de repas en ligne (Uber Eats, Deliveroo, Tiptoque, CoopCycle et Stuart) ; des "restaurants virtuels" fonctionnant à partir d'une cuisine centrale (Frichti, Nestor, Popchef, Foodchéri, Foodles, Saveurs et Vie) ; des sociétés proposant des services de réutilisation d'emballages ou de consigne (Uzaje, Green Go, Reconcil, En boîte le plat, Pyxo) ; et des fabricants et fournisseurs d'emballages ou contenants (Metro, Pyrex, Arc International). Douze expérimentations pour réemployer les contenants, avec notamment des dispositifs de consignes, vont aussi être lancées dès ce lundi. 

Plus de 200 millions de repas ont été livrés en 2019, générant plus de 600 millions d'emballages à usage unique qui ont terminé dans nos poubelles, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique. Un marché en progression constante, surtout avec la crise sanitaire.

Nouvelles étiquette-énergie

Une nouvelle version de l'étiquette-énergie européenne apposée sur les appareils électroménagers va entrer en vigueur ce 1er mars. Elle ira désormais des classes A à G au lieu de A+++ à D. Cela doit permettre de mieux guider les consommateurs vers les produits économes, indique l'Ademe (Agence de la transition écologique). Quatre catégories d'équipements sont concernés : les réfrigérateurs/congélateurs/caves à vin, les lave-linge, les lave-vaisselle et les téléviseurs/écrans. Pour les ampoules, la nouvelle étiquette apparaîtra en septembre. Outre l'échelle de notation, cette nouvelle version s'accompagnera d'un "QR code" permettant d'accéder à une base de données sur les produits : en le scannant avec leur smartphone, les consommateurs pourront obtenir des informations techniques complémentaires, à caractère non commercial, fournies par les fabricants.

En choisissant des équipements plus efficaces, les ménages européens pourraient économiser en moyenne 150 euros par an, selon des statistiques de l'UE. Cette étiquette pousse aussi les fabricants "à faire toujours mieux", relèvent les pouvoirs publics : la nouvelle classe A, très exigeante, ne correspond à aucun produit existant sur le marché actuellement. Pour les autres groupes de produits (climatiseurs, sèche-linge à tambour, aspirateurs, chauffe-eau...), les nouvelles étiquettes seront mises en place à partir de 2022.

Tout ce qui change le 1er mars 2021
Tout ce qui change le 1er mars 2021 © Visactu

Augmentation des tarifs du gaz

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 5,7% en moyenne au 1er mars. Plusieurs raisons à cela : la hausse des cours causée par une vague de froid cet hiver en Asie et le recours accru aux stocks européens en janvier. "Cette augmentation est de 1,5% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz", détaille la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

C'est une hausse importante ce mois-ci mais depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés ont baissé en tout de 9,2%, et leur niveau reste inférieur à celui de 2015, d'après la CRE.

L'évolution des tarifs réglementés du gaz depuis janvier 2019 (CRE).
L'évolution des tarifs réglementés du gaz depuis janvier 2019 (CRE). © Visactu

Prolongation du dispositif de chômage partiel

Alors qu'il devait y avoir un changement en mars, les conditions actuelles d'indemnisation du chômage partiel sont finalement maintenues jusqu'à la fin du mois de mars, en raison de la crise sanitaire et économique liée au coronavirus. Pour les secteurs les plus durement frappés par la crise - tourisme, culture, sport, loisirs, hôtellerie-restauration, etc. - la prise en charge par l'Etat reste à 100 %.

Pour les autres entreprises, le dispositif reste le même, c'est-à-dire une indemnisation à hauteur de 70 % du salaire brut (84 % net) avec un reste à charge de 15 % pour les entreprises. Ce reste à charge devait passer à 40 % en mars. Ces taux sont susceptibles de changer en avril, "si l’évolution de la situation sanitaire le permet".

Prix du tabac

Le prix de quelques paquets de cigarettes, de tabac ou de cigares va augmenter le 1er mars. A titre d'exemple, le paquet de 20 cigarettes d'Austin + passe de 9,50 euros à 9,60 euros, celui d'Elixyr red passe de 9,70 à 9,80 euros. A l'inverse, le prix de certains paquets baisse. C'est le cas par exemple des paquets de 20 Gauloises Blondes Bleu et Rouge dont le prix baisse de 10 centimes pour passer sous la barre des 10 euros, à 9,90 euros.

Le détail est à retrouver sur le site de la douane.

30.000 offres de stage sur la plateforme 1 jeune/1 solution

30.000 offres de stages vont être disponibles ce 1er mars sur la plateforme 1 jeune/1 solution. 100.000 offres d’emploi ont déjà été publiées sur cette plateforme destinée à accompagner les jeunes et à faciliter leur entrée dans la vie professionnelle.

Changement à la tête de l'OMC

Ce 1er mars marque également la prise de fonctions de l'ancienne ministre nigériane des finances Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). C'est la première femme et la première Africaine à occuper ce poste.

Ngozi Okonjo-Iweala le 15 février dernier.
Ngozi Okonjo-Iweala le 15 février dernier. © AFP - Eric BARADAT
Choix de la station

À venir dansDanssecondess