Société

Voici ce qui change pour vous au 1er septembre 2016

Par Raphaël Godet, France Bleu jeudi 1 septembre 2016 à 3:30

Votre prochaine facture de gaz devrait encore augmenter.
Votre prochaine facture de gaz devrait encore augmenter. © Maxppp - DAVID ADEMAS

RSA, fibre optique, aides au logement, certificat médical, nouvelle chaîne gratuite sur la TNT, nouvelle aide pour les jeunes... Cette rentrée ne réserve pas de mauvaises nouvelles pour votre budget en ce 1er septembre. Sauf le prix du gaz qui augmente.

Aides au logement

Désormais, les allocataires considérés de "bonne foi" pourront continuer de recevoir les aides au logement, comme l'APL (aide personnalisée au logement), l'ALF (allocation de logement familiale) ou l'ALS (allocation de logement sociale), même s'ils ne paient pas leurs loyers. Cette mesure entre dans le cadre du plan national de prévention des expulsions locatives.

Hausse des tarifs réglementés du gaz

Les tarifs réglementés du gaz augmentent de 0,4 % en moyenne ce jeudi 1er septembre. Dans le détail, la hausse sera de 0,1 % pour les foyers qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson, de 0*,4 %* pour ceux qui l'utilisent pour le chauffage, et de 0,2 % pour ceux qui en ont un double usage (cuisson et eau chaude). Il s’agit de la troisième hausse consécutive, après celles enregistrées en juillet et en août.

Fibre optique

Les nouvelles constructions de logements collectifs doivent désormais être équipées d’un raccordement au très haut débit par fibre optique. Un décret fixe le nombre minimal de prises qui doivent être installées, en fonction de la taille du logement.

RSA

Le Revenu de Solidarité Active est revalorisé de 2 %, conformément au plan de lutte contre la pauvreté du gouvernement. Il s'agit de la quatrième revalorisation exceptionnelle du RSA, géré à ce jour par les départements, après celles de 2 % également survenues en septembre 2013, 2014 et 2015. Le RSA passe donc à 535,17 euros pour une personne seule, 687,22 euros pour un parent isolé, 802,79 euros pour un couple. Selon les derniers chiffres de la CAF, 1,9 million de foyers touchaient le RSA en mars dernier.

Une nouvelle aide pour les jeunes diplômés

A partir de ce 1er septembre, est mise en place une nouvelle mesure en faveur de l'insertion des jeunes. Son nom : l'Aide à la recherche du premier emploi (ARPE).

  • Pour qui ? Elle est destinée aux moins de 28 ans, boursiers ou apprentis, aux faibles ressources, qui ont été diplômés en 2016 (Bac pro ou techno, CAP, BEP, licence, master...).

  • Combien ? Son montant moyen s'élève à 200 euros, mais il peut atteindre jusqu'à 550 euros par mois.

  • Comment la demander ? Il faut se rendre sur le site Etudiant.gouv.fr. Le dossier doit absolument être rempli dans les quatre mois suivant la date de publication des résultats de l'examen.

Les instit' mieux payés

Comme annoncé par la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem il y a quelques mois, les enseignants du premier degré (les professeurs des écoles) voient leur indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) alignée sur celle des enseignants du second degré. Ils percevront donc 800 euros de plus par an, puisque l'indemnité passe de 400 à 1 200 euros.

Une nouvelle chaîne d'info gratuite sur la TNT

Le 1er septembre marque l'arrivée sur les petits écrans de la nouvelle chaîne publique d'information en continu  sur le canal 27 de la TNT. Son nom : France Info, comme la radio. Elle englobe Radio France, France TélévisionsFrance 24 et l'INA (Institut national de l'audiovisuel).

Médecine

Après une première revalorisation en septembre 2015 (de 26 à 39 euros), les étudiants en médecine voient leurs indemnités de garde revalorisées à nouveau cette année. Elles passent de 39 à 52 euros par garde.

Fini, le certificat médical médical obligatoire pour l'école

Il vous est peut-être déjà arrivé de devoir courir chez le médecin pour obtenir le fameux certificat médical, sans lequel votre enfant n'est pas autorisé à faire du sport à l'école. Eh bien, ce n'est plus qu'un mauvais souvenir !

  • Les activités sportives facultatives au collège et au lycée sont désormais dispensées de certificat médical.  
  • Pour le renouvellement des licences sportives, un certificat sera maintenant demandé tous les 3 ans et non plus tous les ans. Les autres années, le licencié sera seulement obligé de remplir un questionnaire pour déceler d'éventuels facteurs de risque qui nécessiteront, le cas échéant, une visite médicale annuelle. 
  • Jusque-là, le certificat n'était valable que pour une discipline précise. Il le sera désormais pour la pratique du sport en général, sauf pour les disciplines jugées à risques pour la santé, comme la plongée, le rugby, le parachutisme ou la boxe.

  - Aucun(e)