Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Cent ans après, la Maurienne commémore la plus grande catastrophe ferroviaire française

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu
La Maurienne, France

Il y a cent ans, le 12 décembre 1917, à 23h15, un train de poilus français du Front italien qui rentraient en permission, déraille juste avant d'entrer en gare de St Michel de Maurienne. Cette catastrophe ferroviaire de la Grande guerre fut longtemps tue, puis oubliée.

Le déraillement de St Michel de Maurienne fit 425 morts, des poilus du Front italien
Le déraillement de St Michel de Maurienne fit 425 morts, des poilus du Front italien - Ville de St Michel de Maurienne
Le "Gruppo storico MIlitaria 1848-1918" de Turin en costume de Bersagliers participe à la commémoration
Le "Gruppo storico MIlitaria 1848-1918" de Turin en costume de Bersagliers participe à la commémoration © Radio France - Nathalie Grynszpan

C'est une page méconnue de l'histoire savoyarde qui revit ces jours-ci en Maurienne. L'histoire d'un déraillement survenu il y a cent ans, le 12 décembre 1917 :  425 poilus français périrent dans le déraillement d'un train de permissionnaires du Front italien, juste avant St Michel de Maurienne. Aussitôt censuré par l'armée, en temps de guerre,  pendant plus de 80 ans, l'événement restera entouré de silence. Conférences, animations se succèdent jusqu'au 18 décembre en Maurienne et une journée officielle de commémoration se tient, mardi 12 décembre, cent ans, jour pour jour, après cette catastrophe. 

"Pendant 81 ans, il n'y a eu aucune stèle, aucun monument, rien, sur l'emplacement de l'accident" Ephrem Trente, habitant de St Michel de Maurienne 

"Pendant 81 ans, il n'y a eu aucune stèle, aucun monument, rien, sur l'emplacement de l'accident" Ephrem Trente, habitant de St Michel de Maurienne

"C'est une ligne très particulière, celle de la Maurienne, avec ses très fortes rampes, parmi les plus importantes des lignes du réseau Paris-Lyon-Marseille" Henri Billiez, Association pour la Préservation du Matériel Ferroviaire de la Savoie 

"C'est une ligne très particulière, celle de la Maurienne, avec ses rampes parmi les plus importantes des lignes du réseau PLM " Henri Billiez APMFS

"Dans ma jeunesse, j'ai toujours vu ces croix blanches alignées, sans jamais trouver quelqu'un qui sache m'expliquer ce qu'il s'était passé" André Pallatier, auteur de " Le tragique destin d'un train de permissionnaires", éditions l'Harmattan

" Le train glissait, les roues bloquées. Ce qui a fait dire au chef de gare de La Praz quand il a vu passer le train, que c'était une boule de feu" Henri Billiez APMFS

Un camp de poilus a été reconstitué à St Michel avec notamment une cantine de l'époque
Un camp de poilus a été reconstitué à St Michel avec notamment une cantine de l'époque © Radio France - Nathalie Grynszpan
Choix de la station

À venir dansDanssecondess