Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire : hommage à Louise de Bettignies, "la Jeanne d'Arc du Nord"

jeudi 27 septembre 2018 à 17:52 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

Cent ans jour pour jour après sa mort, plusieurs hommages ont été rendus ce jeudi 27 septembre 2018 à Louise de Bettignies. Cette résistante de la Première Guerre mondiale, née à Saint Amand-les-Eaux, qui a vécu à Lille, est surnommée "la Jeanne d'Arc du Nord".

Trois cérémonies avaient lieu ce jeudi 27 septembre pour le centenaire de la mort de Louise de Bettignies
Trois cérémonies avaient lieu ce jeudi 27 septembre pour le centenaire de la mort de Louise de Bettignies © Radio France - Cécile Bidault et photo Louise de Bettignies – CC

Saint-Amand-les-Eaux, France

Savez-vous qui était Louise de Bettignies ? Des rues, des places portent son nom dans plusieurs communes du Nord-Pas-de-Calais, et pourtant, elle reste méconnue.  Il y a 100 ans, le 27 septembre 1918, celle qu'on surnomme "la Jeanne d'Arc du Nord" mourait, en Allemagne, arrêtée trois ans plus tôt, alors qu'elle était à la tête d'un réseau de résistance et de renseignements pendant la Première Guerre mondiale.

Née à Saint-Amand-les-Eaux

Louise de Bettignies est née à Saint-Amand-les-Eaux, elle a vécu à Lille, et elle repose désormais au cimetière de Saint-Amand. Trois cérémonies avaient lieu ce jeudi, pour marquer le centenaire de sa mort : à Lille, Saint-Amand, mais aussi à Tournai en Belgique.

Elle a été arrêtée en octobre 1915, à Froyennes, alors qu'elle se rendait à Bruxelles pour passer des informations. Elle était alors à la tête d'un réseau d'une centaine de personnes, le réseau Alice, monté en un mois seulement, après que Louise de Bettignies, fille de bonne famille, a été repérée par les Anglais, et formée au métier d'espionne.

Résistante et féministe

Bertin de Bettignies, petit neveu de la résistante, a assisté à toutes les cérémonies ce jeudi, il reconnaît que "c'est toujours émouvant quand on parle d'elle, parce qu'on n'a pas toujours bien conscience de ce qu'elle a pu faire. Elle nous a montré le chemin pour l'égalité entre les hommes et les femmes. Elle a abattu quelques murs de verre".

Présent également aux cérémonies, le maire de Saint-Amand-les-Eaux, Alain Bocquet, se dit "fier" de cette héroïne nordiste. "On a même racheté sa maison, pour en faire un centre de ressources sur l'émancipation des femmes, s'inspirant du modèle de Louise de Bettignies". Le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, y voit aussi "l'image de cette union entre les Français et les Belges, très importante dans une Europe qui se cherche".

Alain Bocquet, maire de Saint-Amand-les-eaux

Louise de Bettignies se battra jusqu'au bout, même pendant sa détention, en Allemagne, où elle refuse de fabriquer des armes. Elle finit au cachot et meurt avant la fin de la guerre, à 38 ans.