Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Centenaire de l'Armistice de 1918: quand le château de Chenonceau était un hôpital militaire

jeudi 8 novembre 2018 à 6:01 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

Le château de Chenonceau en Indre et Loire a été un hôpital militaire pendant toute la durée de la 1ère guerre mondiale. Les visiteurs peuvent encore en voir des traces aujourd'hui.

L'hôpital militaire était encore en activité dans le château le jour de l'Armistice
L'hôpital militaire était encore en activité dans le château le jour de l'Armistice © Maxppp - MAXPPP

Indre-et-Loire, France

On célèbre cette semaine le centenaire de l'armistice signée à Rethondes le 11 novembre 1918 qui sonnait la fin de la première guerre mondiale. A Chenonceau, cet anniversaire a un résonance particulière car le château a servi pendant la guerre d'hôpital militaire de campagne. Pendant 4 ans, 2 254 poilus y ont été soignés. Dès le 2 août 1914, c'est le propriétaire du château, un industriel appelé Gaston Menier, qui a fait installer à ses frais 120 lits et tout le matériel médical. Les deux galeries étaient transformées en dortoir, 70 lits au 1er étage, 50 au rez-de-chaussée. On retrouve aujourd'hui des traces de ces lits en fer au sein même du château. 

Dans la grande galerie du rez-de-chaussée, la galerie à damiers noir et blanc, les lits en fer étaient installés face aux fenêtres qui donnent sur le Cher. Pour s'occuper, les poilus pêchaient le poisson dans le Cher depuis leur lit qu'ils poussaient contre les murs de tuffeau.  Les pieds en fer venaient frotter les carreaux et ont laissé des marques très visibles aujourd'hui -Caroline Darrasse, responsable des relations publiques au château de Chenonceau

Cet hôpital militaire a continué de fonctionner bien après l'armistice dans l'enceinte du château. Ce n'est que le 31 décembre 1918 qu'il a été fermé. On peut voir aujourd'hui une exposition d'objets et de nombreux documents d'archives de cette période. 

La reconstitution proposée aux visiteurs expose quelques unes des cannes à pêche des poilus et des tas d'autres objets de l'époque, notamment médicaux. Il y a une salle de radiographie reconstituée car les premiers appareils de radiographie à rayons X ont aussi été expérimentés en 1914-1918 au château de Chenonceau -Caroline Darrasse

Une exposition à découvrir tous les jours dans la galerie des Dômes du château de Chenonceau de 9H00 à 20H00.