Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Centenaire de la Grande Guerre : "Entendre" le conflit à la médiathèque de Maromme

jeudi 8 novembre 2018 à 6:01 Par Adrien Beria, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une exposition à Maromme, près de Rouen, propose "d'entendre" la Grande guerre. On y apprend - entre autre - que dans les tranchées, il y avait de la musique, et que les Poilus fabriquaient mêmes leurs instruments eux-mêmes, au front.

De nombreuses chansons étaient entonnées dans les tranchées
De nombreuses chansons étaient entonnées dans les tranchées © Radio France - Adrien Beria

Maromme, France

"Entendre la guerre". C'est le thème d'une exposition qui a lieu à la médiathèque de Maromme, près de Rouen, du 6 au 24 novembre.

Sur une dizaine de panneaux, l'exposition - créée par l'Historial de la Grande Guerre de Péronne - propose donc d'envisager ce conflit sous un autre angle: celui du son, et de la musique. 

Les visiteurs trouvent l'exposition dés leur entrée dans le hall de la médiathèque - Radio France
Les visiteurs trouvent l'exposition dés leur entrée dans le hall de la médiathèque © Radio France - Adrien Beria

Aucun enregistrement sonore d'époque

Et non, il n'y a pas de sons d'archives. En 1914-18, tous les reportages, les films qui ont été réalisés sur la guerre étaient ... muets.  Pour donner une idée, des élèves du lycée André Maurois d'Elbeuf ont imaginé une bande-son, où l'on retrouve le hurlement de la sirène et le bruit des obus. 

Il fallait tourner cette manivelle pour activer la sirène d'alarme  - Radio France
Il fallait tourner cette manivelle pour activer la sirène d'alarme © Radio France - Adrien Beria

Il y avait de la musique pendant la guerre 

Les tranchées n'étaient pas toujours silencieuses. De nombreux soldats étaient musiciens. Certains sont arrivés avec de petits instruments - flûtes traversières ou harmonica - mais d'autres ont créé leurs instruments sur place, en utilisant et démontant des objets en bois. 

Un violoncelle et une mandoline fabriqués directement sur le front  - Radio France
Un violoncelle et une mandoline fabriqués directement sur le front © Radio France - Adrien Beria

Certaines chansons de cette époque, chantées par les Poilus, sont restées célèbres.

Mais la musique n'était pas qu'au front. A "l'arrière", dans les villages, des fanfares jouaient sur les quais des gares au moment du départ des soldats. Des marches militaires, des chants pour les encourager. 

Dans le cadre de l'exposition, la médiathèque de Maromme a composé une playlist, avec plusieurs dizaines de chansons de l'époque. Des visites guidées, des lectures et des concerts sont organisés d'ici la fin de l'exposition. 

Reportage à l'exposition "Entendre la guerre"