Société DOSSIER : Le projet Center Parcs à Roybon

Center Parcs de Roybon : décision encore repoussée

Par Florence Beaudet et Maxime Bacquié, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère et France Bleu mardi 22 novembre 2016 à 12:11

Les documents du dossier Center Parcs
Les documents du dossier Center Parcs © Radio France -

La cour administrative d'appel de Lyon devait faire connaître sa décision ce jeudi. Elle a finalement décidé de renvoyer sa décision à une date ultérieure, sans la préciser pour l'instant.

Après l'audience du 3 novembre dernier, les magistrats de la Cour administrative d'appel de Lyon avaient fixé la date de leur délibéré à ce jeudi concernant les différents recours des opposants à ce projet de mille cottages à Roybon (Isère) dans la forêt de Chambaran à la limite avec la Drôme. Décision renvoyée finalement à une date ultérieure.

Nouvelle audience d'ici fin décembre

Le motif : le dossier sera réexaminé lors d'une séance plénière de la Cour. C'est-à-dire lorsque sept juges seront réunis, au lieu de trois lors des audiences habituelles. Les magistrats semblent vouloir ainsi donner plus de poids à la décision qu'ils rendront sur ce dossier très sensible. A ce jour, ils n'ont pas encore fixé la date de cette nouvelle audience qui pourrait se tenir avant fin décembre.

La décision n'est pas aussi simple et évidente qu'il y paraissait (partisans du projet)

Les partisans du projet veulent voir dans ce report le signe que les arguments du rapporteur public -qui n'est pas favorable à la reprise du chantier- n'ont pas convaincu la Cour. Christian Lucciani, le président de l'association vivre en Chambaran, y voit un "signe encourageant"

Christian Lucciani se sent reboosté par ce report

→ Lire aussi : Le rapporteur public pas favorable à la reprise des travaux

C'est en tout cas un nouveau délai dans un dossier lancé depuis plus de neuf ans. Il est contesté par plusieurs associations naturalistes et par la Fédération des pêcheurs de la Drôme. A Roybon, les habitants sont majoritairement pour la création du parc de la société Pierre et Vacances. Et les nerfs des partisans comme des opposants sont mis à rude épreuve. "C'est sans fin" disait une commerçante de Roybon début novembre, "on a besoin d'une décision quelle soit positive ou négative mais on a besoin de savoir". Le feuilleton est pourtant loin d'être terminé puisque l'affaire sera ensuite portée devant le Conseil d'État.

→ DOSSIER - Le projet Center Parcs à Roybon