Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Centrale nucléaire de Civaux : des entrepreneurs locaux participeront aux travaux en 2020

-
Par , France Bleu Poitou

D'importants travaux de maintenance doivent avoir lieu dans la centrale nucléaire de Civaux entre 2020 et 2023. La CCI de la Vienne a ainsi organisé des rencontres ce jeudi à Poitiers entre les entreprises locales et les gros groupes industriels qui chapeauteront le chantier.

La centrale nucléaire de Civaux.
La centrale nucléaire de Civaux. © Radio France

Poitiers, France

Les entrepreneurs locaux avaient rendez-vous avec de gros groupes industriels français ce jeudi à l’hôtel Alteora du Futuroscope. La CCI (Chambre de commerce et d'industrie) de la Vienne a organisé des "rencontres d'affaires" à la demande de la centrale nucléaire EDF de Civaux. 

Le but ? Mettre en relation les entreprises habituées à travailler sur la centrale avec de plus petites entreprises locales. D'importants travaux de maintenance vont avoir lieu sur le site entre 2020 et 2023. Près de 120 entreprises ont répondu présentes dans l'espoir de décrocher un contrat sur le chantier. 

300 millions d'euros investis 

Le programme de maintenance industrielle va durer trois ans. "C'est une sorte de mise à jour de nos installations pour qu'elles soient le plus performantes", explique Mickaël Gevrey, directeur de la centrale nucléaire de Civaux.  

Au total, 300 000 millions d'euros vont être investis et les profils recherchés sont nombreux : "Il faut savoir que la centrale représente 70 métiers". Aujourd'hui, 1 200 personnes travaillent sur le site en permanence mais pendant les travaux ils seront jusqu'à 2 500. 

"Gagnant-gagnant"

Pour réaliser ce chantier de taille, la centrale nucléaire a fait appel à de grands groupes industriels mais elle a également souhaité que les entreprises locales y participent : "Nous avons besoin de beaucoup de compétences et ça ne tourne pas qu'autour des métiers de l'industrie. Les entreprises locales ont toute leur place", poursuit le directeur. 

Ces gros groupes ont ainsi rencontré ce jeudi 120 entrepreneurs de la Vienne, comme Jean-Louis Gautron, président d'une PME poitevine spécialisée dans la peinture : "C'est l'occasion de se faire du réseau pour nous, travailler dans une centrale nucléaire c'est une signature pour nos clients car nous répondons à des critères très importants". 

Pour ce chef d'entreprise c'est du "gagnant-gagnant" car employer de la main-d'oeuvre locale permettra également aux groupes à la tête du chantier de réduire leurs dépenses et de faire appel à des personnes davantage disponibles.