Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cet été, priorité aux piétons dans le centre-ville de La Rochelle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle

Place aux piétons dans le centre-ville historique de La Rochelle. Une vingtaine de rues, du marché au Vieux-Port, seront réservées aux piétons et cyclistes, les mercredi et samedi, pour la deuxième année consécutive. Une façon d'améliorer l'attractivité du centre pour la mairie.

Cette année, la place du marché centrale sera sans véhicule les mercredis et samedis jusqu'à 19h.
Cette année, la place du marché centrale sera sans véhicule les mercredis et samedis jusqu'à 19h. © Radio France - Maëlle Lenoir

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent profiter de La Rochelle et de son centre-ville au calme cet été. Locaux et touristes : place aux piétons à partir de ce mercredi 30 juin et jusqu'au 28 août.  Du marché central au Vieux-Port, une vingtaine de rues sont concernées ; réservées uniquement aux piétons et aux cyclistes tous les mercredis et samedi de 11h à 19h. Les habitants et les commerçants approuvent le dispositif que la mairie rochelaise renouvelle pour la deuxième année consécutive. 

Du marché au Vieux-Port, une vingtaine de rues deviennent piétonnes, les mercredi et samedi de l'été.
Du marché au Vieux-Port, une vingtaine de rues deviennent piétonnes, les mercredi et samedi de l'été. - Mairie de La Rochelle

A la veille de la piétonnisation du centre-ville, dans les rues encore encombrées de voitures, cette nouvelle est très bien accueillie par les riverains. "C'est très pratique parce que les trottoirs, surtout l'été, il n'y a vraiment pas de place", se réjouit Emma. De son côté, Thomas approuve aussi cette décision : "ça va permettre une plus grande accessibilité pour les piétons et les cycles, ça permet aussi de préserver le quartier historique, c'est quand même plus intéressant que d'avoir des voitures un peu partout et c'est écolo".

Même son de cloche chez les commerçants, comme Charlotte, qui avait vu son chiffre d'affaires augmenter l'année dernière grâce à la piétonnisation : "en terme de flux, d'activité, d'attractivité, il y a plus de passages, donc c'est une excellente idée sur des périodes comme celles-ci".

Poursuivre la valorisation et l'attractivité du centre-ville

Selon un sondage effectué par la mairie après la première expérimentation lors de l'été 2020, 78% des commerçants et 75% des riverains étaient favorables à une reconduction du projet. C'est pourquoi elle a décidé d'agrandir la zone concernée. Désormais quatre rues supplémentaires : les rues Dupaty, de la Grille, de La Ferté et du Cordouan. "La place du marché centrale restera sans véhicule les mercredis et samedis", ajoute Marie Nédellec, adjointe chargée des commerces et marchés, de l'attractivité du cœur de ville et de la promotion du territoire. 

La mairie n'a pas fait que barrer les rues, elle les a aussi aménagées.
La mairie n'a pas fait que barrer les rues, elle les a aussi aménagées. © Radio France - Marina Guibert

"L'idée, c'est d'avoir un cadre qui favorise le fait de flâner, qui a un contexte agréable pour les visiteurs, les habitants et les riverains", explique Marie Nédellec. C'est pourquoi la mairie, comme l'année dernière, compte mettre des bancs et des végétaux dans tout le centre-ville. L'enjeu est écologique, mais aussi économique puisque "les villes qui ont fait l'expérimentation de piétonniser davantage ont des retombées économiques favorables, ça facilite l'achat", reconnaît l'élue. 

Pour les commerces nouvellement concernés, c'est un soulagement. Corine a une galerie d'art rue du Cordouan. Elle avait demandé à la mairie de faire partie de la zone piétonne et espère bien tirer parti de la mesure : "la période est très compliquée pour tout le monde, précise-t-elle. L'année dernière, les gens et les touristes ne venaient ici pendant pas l'été. On espère que là, la piétonnisation va inciter les gens à venir jusqu'à nous".

Les riverains et les urgences pourront néanmoins toujours circuler en voiture. Pour le moment, cette mesure est estivale, mais la mairie étudie la possibilité d'élargir la piétonnisation à d'autres jours et d'autres périodes de l'année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess