Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Attentat de Nice

VIDÉOS - Emmanuel Macron à Nice : "La France s’est mise à l’unisson de votre douleur"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur, France Bleu

Ce vendredi 14 juillet 2017, la ville de Nice a rendu hommage aux victimes de l'attentat. La cérémonie officielle a débuté à 16h30 en présence notamment du président de la République Emmanuel Macron et du maire de Nice Christian Estrosi.

Revue des troupes à Nice par le président de la République.
Revue des troupes à Nice par le président de la République. © AFP - Laurent Cipriani

Nice, France

Le président de la République est arrivé peu après 16h à la mairie de Nice, où il s'est s'entretenu avec le maire Christian Estrosi. Emmanuel Macron s'est ensuite rendu sur la place Masséna où la cérémonie d'hommage a commencé à 16h30. François Hollande, Nicolas Sarkozy et plusieurs ministres sont également présents, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat.

Revivez la cérémonie

18h40 - Allocution du président de la République

Le chef de l'État intervient en conclusion de cet hommage : "La France s’est mise à l’unisson de votre douleur. Nous avons oublié le nom de cet anonyme meurtrier, mais nous avons appris le nom de nos morts".

"Le 14 juillet niçois ne sera plus jamais le même et il ne sera plus jamais tout à fait le même en France. [...] Le 14 juillet 2016 nous a rappelé brutalement le prix de la liberté."

Le président de la République dit "comprendre la colère" ressentie contre l'État après l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, et a promis que "tout sera[it] maintenu" dans l'aide aux victimes du terrorisme.

"Je ne tairais pas ici ce soir les reproches qui se sont fait jour après l'attaque. La colère de beaucoup s'est concentrée sur la puissance publique. Et j'ose vous le dire comme chef de l'État : je comprends cette colère".

Emmanuel Macron rencontre ensuite les victimes et les familles, en privé, après une interprétation de la Marseille par le chœur des enfants et la chorale de l’opéra de Nice.

18h - Hommage municipal

Plus de 600 proches de victimes assistent à la cérémonie officielle. Le chœur des enfants et la chorale de l’opéra de Nice interprètent le chant "Nissa la Bella". Les représentants d’Abidjan et de Sousse, deux villes jumelées avec Nice et également touchées par le terrorisme, viennent témoigner. Plusieurs artistes, proches de la ville de Nice, lisent un texte de Le Clézio, écrit au lendemain de l'attentat.

En mémoire des victimes, leurs noms, prénoms, âges et nationalités sont énoncés et les photos de certains d'entre eux sont affichées, selon la volonté des familles. Le chœur d’enfants et le chœur philharmonique déposent 86 carrés gravés aux noms des victimes pour recomposer le cœur de l’OGC Nice.

Une minute de silence et de recueillement est observée. Elle est suivie d'une allocution des représentants de l’association "Promenade des Anges" autour du mémorial. Le maire de Nice Christian Estrosi prend enfin la parole : "C'est ainsi qu'a été assassinée la vie, c'est ainsi que la promenade des Anglais s'est tue, ensevelie sous un silence que personne ne pourra jamais oublier".

17h30 - Défilé militaire

Le défilé militaire se déroule place de l’avenue Félix-Faure jusqu'à l’avenue de Verdun. Un défilé survolé par la Patrouille de France.

16h30 - Revue des troupes et décorations

La Marseillaise a retenti sur la place Masséna à Nice à l'arrivée du chef de l'État. Après le passage en revue des troupes, remise des décorations : 42 personnes sont distinguées ce vendredi. Emmanuel Macron a remis la Légion d'honneur à plusieurs pompiers et policiers qui sont intervenus le 14 juillet 2016 lors de l'attentat de Nice.

Franck Terrier, "le héros au scooter" avait tenté d'arrêter le camion sur la promenade des Anglais. Il a été décoré de la Légion d'honneur par Christian Estrosi.

Choix de la station

France Bleu