Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cérémonie pour la Minerve : "Je n'ai jamais oublié mon mari" raconte une Alsacienne 51 ans après la tragédie

Deux cérémonies se déroulent en Provence le 14 et 15 septembre pour permettre aux familles de 52 hommes morts à bord de la Minerve de faire leur deuil. Le sous-marin disparu au large de Toulon en 1968 n'a été retrouvé qu'en juillet 2019. Parmi les victimes, cinq Alsaciens. Leurs familles racontent.

Messe pour le sous-marin la Minerve, le 14 septembre 2019
Messe pour le sous-marin la Minerve, le 14 septembre 2019 © Maxppp - BOUTRIA LUC

Toulon, France

Après l'hommage à terre, la ministre des armées, Florence Parly, s'apprête à rendre un hommage en mer aux 52 sous-mariniers morts à bord de la Minerve. La cérémonie ce dimanche 15 septembre est prévue au large de Toulon, là où l'épave a finalement été localisée le 22 juillet 2019, plus d'un demi-siècle après sa disparition en 1968.

Si la découverte du sous-marin a permis aux familles de trouver un certain apaisement, notamment en Alsace dont étaient originaires cinq victimes, cette cérémonie leur permettra de faire enfin leur deuil. Plusieurs familles ont ainsi faire le déplacement depuis l'Alsace. Josiane est venue de la Petite Pierre avec sa belle-famille pour dire au revoir à son mari, Bernard Helmer. "On s'était marié six mois auparavant, j'avais 18 ans" raconte la Bas-rhinoise avant d'ajouter : "Je n'ai jamais oublié mon mari et je ne l'oublierai jamais.

La découverte de l'épave a été un "choc et un soulagement" pour elle : "J'ai toujours vécu avec ça. On attendait qu'ils nous disent 'ça y est, on l'a localisé'. Et là on l'a retrouvé, j'ai tout revécu, les souvenirs." L'Alsacienne s'est depuis remariée.

Une autre veuve, originaire de Mulhouse, a également fait le déplacement. Elle a perdu son époux, Richard Rich : "C'est un jour où je tiens à être là, je ressens ce que ressent une femme qui a perdu son mari. Je suis veuve depuis 50 ans et je ne me suis pas remariée, j'ai élevé mes enfants toute seule. D'être présente c'était normal, pour lui dire un dernier adieu", conclut la Mulhousienne avec émotion.   

Cinq Alsaciens étaient à bord de la Minerve

Presque 10% de l'équipage était alsacien : le quartier-maître électricien Jean-Claude Buhler originaire de Mulhouse, le quartier-maître détecteur ASH Serge Gomez de Wittelsheim, le quartier-maître missilier Daniel Schultz d'Ingersheim, le premier-maître détecteur ASM Richard Rich de Mulhouse et le matelot technicien Jacques Priard de Strasbourg.

Choix de la station

France Bleu