Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cérémonies religieuses : la jauge de 30 personnes, "une stupidité sans nom" selon des chrétiens orélanais

-
Par , France Bleu Orléans

Le Conseil d'Etat donne gain de cause à l'Eglise catholique. La plus haute juridiction française vient d'ordonner au gouvernement de revoir sa copie concernant la jauge de personnes autorisées pendant les cérémonies religieuses. Cette annonce réjouit les fidèles orléanais, comme leur évêque.

Seulement trente personnes ont pu participer à la première messe depuis le reconfinement au sein de la cathédrale d'Orléans.
Seulement trente personnes ont pu participer à la première messe depuis le reconfinement au sein de la cathédrale d'Orléans. © Radio France - Marine Protais

"C'est tout à fait logique, c'était d'une stupidité sans nom !" A la sortie de la messe célébrée à 10h30 ce dimanche dans la cathédrale d'Orléans, Georges ne cache pas sa colère envers le gouvernement qui avait, certes, ré-autorisé la tenue des cérémonies religieuses, mais en limitant le nombre de fidèles à trente maximum.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une restriction "disproportionnée" aux yeux du Conseil d'Etat, saisi vendredi par la Conférences des Évêques de France, qui a ordonné ce samedi au gouvernement de revoir sa copie. La plus haute juridiction administrative française évoque une "atteinte grave et illégale à la liberté de culte." Elle laisse jusqu'à mercredi au Premier ministre pour revenir sur sa mesure, en augmentant voire en supprimant cette jauge.

"On a toujours respecté les mesures barrières"

"Regardez la cathédrale, vous voyez le volume d'air qui existe ?", interpelle Georges, agacé, en montrant la cathédrale du doigt. Comme 29 autres croyants, il vient de participer à la première messe donnée l'édifice depuis un mois. Une célébration qui s'est donc déroulée en comité restreint, "ce qui est ridicule !", s'exclame une jeune femme qui sort de la célébration aux côtés de sa mère. 

L'évêque d'Orléans assure qu'il peut accueillir 300 fidèles dans la cathédrale tout en respectant les gestes barrières.
L'évêque d'Orléans assure qu'il peut accueillir 300 fidèles dans la cathédrale tout en respectant les gestes barrières. © Radio France - Marine Protais

Sophie n'a jamais compris cette jauge de 30 personnes, d'autant que, selon elle, le protocole sanitaire est largement respecté dans les églises. "On a toujours respecté les mesures barrières au Covid-19. Tout le monde met du gel hydroalcoolique en entrant, même le prêtre ! Et les distances sont respectées." 

Quelques mètres derrière elle, Nicole renchérit : "Même la quête ne se fait plus comme avant, maintenant, c'est à la sortie !" Cette mère de famille considère que tous ceux qui participent à ces messes sont "obéissants" et ne demandent qu'une chose : qu'on leur accorde la liberté de culte.

Le "besoin" de se retrouver

"On a vraiment besoin de s'apaiser, surtout en cette période de crise", soupire Marie. Elle reconnaît que "la messe à trente, c'est mieux que rien", mais elle insiste sur le fait que "les chrétiens ont besoin de se retrouver, tous ensemble." Un avis largement partagé par l'évêque d'Orléans, Jacques Blaquart.

Monseigneur Jacques Blaquart est l'évêque d'Orléans
Monseigneur Jacques Blaquart est l'évêque d'Orléans © Radio France - Manon Derdevet

Dans la situation inédite que nous vivons, les gens ont besoin d'espérance. Pour moi, c'est vraiment la question de la nourriture du sens de la vie qui est en jeu dans nos célébrations.

Il appelle le gouvernement à "faire confiance" aux évêques et aux paroissiens. Et propose, à la place de cette jauge, de "tenir compte du volume" et de décider d'un espace à respecter pour chaque fidèle, comme c'est le cas dans les commerces avec la règle des 8m² par client. 

Jacques Blaquart en est persuadé, il pourrait largement accueillir 300 personnes sans mettre en péril les mesures barrières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess