Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Certains usagers de la route ont pris trop de "libertés" et de mauvaises habitudes pendant le confinement

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis le déconfinement, les gendarmes et les policiers de la Mayenne ont constaté une augmentation du nombre d'accidents, souvent liés à des refus de priorité.

Beaucoup d'accidents sont liés à des refus de priorité.
Beaucoup d'accidents sont liés à des refus de priorité. © Maxppp - Gérard Houin

C'est le premier week-end de liberté totale dans vos déplacements depuis près de trois mois. Vous avez le droit de partir à plus de 100 kilomètres de chez vous sans attestation. Mais attention, les policiers et les gendarmes de la Mayenne ont constaté une augmentation du nombre d'accidents depuis le déconfinement.

Une vingtaine d'accidents au mois de mai à Laval et dans son agglomération

Dans l'agglomération de Laval les policiers ont recensé une vingtaine d'accidents plus ou moins graves au mois de mai, c'est autant que la moyenne d'un mois "classique" alors que l'on passé onze jours confinés début mai. Ailleurs dans le département, les gendarmes de la Mayenne ont recensé sept accidents corporels ou mortels entre le 18 et le 28 mai 2020. Sept c'est le nombre total d'accidents pour l'ensemble du mois de mai 2019.

Il faut que ces usagers réapprennent à vivre ensemble

Pendant le confinement, "les usagers de la route n'avaient plus l'habitude de partager la route, prenaient des libertés. Pour la voiture, des libertés concernant la vitesse, excessive en milieu urbain, pour les vélos d'emprunter les trottoirs, la route et non pas la piste cyclable quand elle est préconisée, et les piétons de traverser là où il ne fallait pas", explique le commandant David Flageul, chef des unités de voie publique. "Lorsque le trafic reprend, il faut que ces usagers réapprennent à vivre ensemble, à respecter le code de la route, à se respecter les uns et les autres".

Le commandant de police David Flageul, chef des unités de voie publique.

On remarque également des accidents liés à la consommation d'alcool

"Depuis le déconfinement, on a eu une tendance à la hausse des accidents corporels et mortels, suite à des fautes de comportement, principalement liés aux règles de priorité, souvent non respectées. On remarque également des accidents liés à la consommation d'alcool. En plus de ça on a eu une belle période ensoleillée, il faut être d'autant plus vigilant lorsque le soleil devient rasant, ça peut être aussi une cause d'éblouissement", ajoute le capitaine Sébastien Polion, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière. 

Le capitaine Sébastien Polion, commandant de l'escadron départemental chargé de la sécurité routière

Alors si vous partez en week-end loin de chez vous, soyez prudents, patients, et faites des pauses, c'est l'appel lancé par Noria Souab, directrice de cabinet du préfet de la Mayenne

On a eu quelques refus de priorité ou de fautes d'inattention

"Le principe c'est de faire réviser son véhicule, vérifier que tout fonctionne bien. Penser à faire des contrôles dans les rétroviseurs, faire des pauses toutes les deux heures. Faire attention aux autre usagers de la route, on a eu quelques refus de priorité ou de fautes d'inattention parce que les usagers avaient perdu quelques réflexes. Les déplacements à plus de 100 km de son domicile impliquent des déplacements plus longs avec parfois l'impression d'être dans une démarche automatisée. Il faut être très concentrés et attentifs sur la route".

Noria Souab, directrice de cabinet du préfet de la Mayenne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu