Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : ces entreprises qui ferment plus tôt pour regarder jouer les Bleus

mardi 26 juin 2018 à 4:22 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault et France Bleu

Travailler ou suivre l'équipe de France de foot, ils ont choisi ! Chez Quiditmieux.fr, une société basée à Saint-Aunès (Hérault), on fermera plus tôt ce mardi après-midi, pour regarder le match Danemark-France.

© Maxppp -

Saint-Aunès, France

Près de 11 millions de Français étaient devant leur télé pour le dernier match des Bleus contre le Pérou. La France vit depuis dix jours au rythme du Mondial de football. À tel point que dans certaines entreprises, on s'organise pour regarder les matches. A Saint-Aunès par exemple, Quiditmieux.fr, une société de vente par internet qui emploie sept salariés, fermera plus tôt ce mardi après-midi, juste avant le coup d'envoi de Danemark-France à 16h.

On ferme les bureaux une heure et demi plus tôt

Bosser quand l'équipe de France joue ? "Trop compliqué car chaque action compte, explique le patron Ludovic Marquès. Étant donné que, ici, la moitié du personnel est fan de football... on ferme !" Il a quand même consulté tout le monde avant de trancher. Au final, il a été décidé de commencer la journée une heure et demi plus tôt et de fermer dès 15h30 ce mardi après-midi, pour voir ensemble le match des Bleus. 

Lui aussi aime le foot. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle il a fait ce choix. "On passe déjà énormément de temps au travail. C'est pas l'heure et demi, une fois tous les quatre ans pour les matches de l'équipe de France, qui va changer quelque chose. On partage des moments où on n'est pas en train de gérer des soucis, des objectifs. C'est plaisant et ça renforce les liens. C'est tout bénef pour tout le monde." 

Pour les autres rencontres, les grosses affiches du moins, "on suit à la radio et sur une petite télé".

"On se détend, ça renforce les liens. C'est tout bénef pour tout le monde". Ludovic Marquès

Au rythme du Mondial

Le mondial rythme aussi l'activité de leurs clients. Quiditmieux travaille pour des restaurateurs et patrons de bar partout en France (négoce de matériel de restauration). "Au début on a été très surpris, continue Ludovic. Marquès. C'était vendredi dernier, les clients appelaient très peu. C'était très calme. Et on a réalisé que la veille il y avait France / Pérou. C'est une grosse soirée pour les restaurateurs. Ils devaient sans doute récupérer". 

Le calme plat les lendemains de match.

Voilà qui promet pour les matches à élimination directe, qui devraient être encore plus suivis.

Reportage chez Quiditmieux