Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ces nouveaux arrivants qui repeuplent la Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

La Creuse est un département qui attire. Cette année encore, il compte plus d'arrivées que de départs. Près de 500 personnes viennent s’établir ici, à la recherche de calme, de nature et d'une nouvelle vie.

La Creuse attire chaque année près de 500 nouveaux arrivants , comme Sarah et Patrice qui rêvent de s'établir ici
La Creuse attire chaque année près de 500 nouveaux arrivants , comme Sarah et Patrice qui rêvent de s'établir ici © Radio France - Olivier Estran

Creuse, France

La Creuse est le département le plus âgé de France et sa population continue de diminuer car on compte plus de décès que de naissances. Pourtant ce phénomène est largement compensé par les nouveaux arrivants.

Cette année encore, les statistiques démographiques de l'INSEE révèlent que près de 500 personnes sont venues s'établir ici, ce qui divise par deux le recul de la population.

Plus d'arrivées que de départs

Cette première étude ne détaille pas le profil de ces nouveaux arrivants, mais au fur et à mesure des rencontres, on trouve toutes sortes de personnes: des retraités, des actifs, et même des jeunes couples avec des enfants, ce qui fait le bonheur des communes qui se battent pour conserver leurs écoles et leurs commerces;

Ici c'est tranquille, je joue au club de foot de Bourganeuf , et on connait plus de monde qu'en région parisienne"- Sébastien et Stéphanie Samson, bouchers 

Stéphanie et Sébastien Samson ont quitté l'Essonne pour reprendre une boucherie à Bourganeuf - Radio France
Stéphanie et Sébastien Samson ont quitté l'Essonne pour reprendre une boucherie à Bourganeuf © Radio France - Olivier Estran

Beaucoup de ces nouveaux arrivants viennent de la région parisienne, en quête de nature, de calme et d'une vie à la campagne.  C'est le cas de plusieurs commerçants installés récemment à Bourganeuf.

A Bourganeuf, les bouchers et les épiciers arrivent tout juste de région parisienne.

Philippe Kolodziejczak a quitté la Seine et Marne pour vivre dans un hameau "avec 8 habitants" - Radio France
Philippe Kolodziejczak a quitté la Seine et Marne pour vivre dans un hameau "avec 8 habitants" © Radio France - Olivier Estran

Philippe Kolodziejczak et son épouse ont découvert la Creuse par hasard. Lassés de leur vie en Seine-et-Marne, ("Trop de circulation, trop de violences" dit Philippe), ils ont plaqués leurs jobs de directeur de chantier et de commerçante pour reprendre la supérette Vival de Bourganeuf. Ils sont là depuis six mois et découvrent une vie différente.

Oui, j'ai un regret... ne pas être venu plus tôt !" -Philippe, épicier

"On travaille à Bourganeuf, mais on habite à 20 km dans un hameau avec 8 habitants. La route s'arrête là. Tout le monde se connaît, c'est charmant et on s'entend bien. C'est vraiment vraiment une expérience géniale" explique Philippe qui confesse avoir dû s'acheter un 4x4 alors qu'il ne supportait pas voir ce genre de véhicule en ville.

Trouver une maison à la campagne, c'est aussi le rêve de Sarah et Patrice qui résident encore à Créteil. Elle est professeur en lycée professionnel, lui est éducateur spécialisé et tous deux veulent achever leur carrière ici. Lors de vacances cet été à Chénérailles, ils ont eu un coup de cœur pour la Creuse.

"La Creuse est un endroit préservé et quand on dit aux habitants que l'on veut acheter une maison pour vivre ici, ils nous répondent "Bienvenue ! "C'est tellement rare en France " sourit Sarah, déterminée à trouver son bonheur d'ici l'été prochain

Sarah et Patrice expliquent leur coup de coeur

Des jeunes aussi 

Le département attire aussi des jeunes couples comme Kevin, ingénieur agronome à Ahun et sa compagne Clémence qui achève ses études de médecine.  Tous deux viennent de la région niçoise, mais apprécient ici un territoire rural, préservé et naturel.

Ce sont les mêmes raisons qui donnent le sourire à Sébastien, 30 ans. Ce thésard en biologie vient de la région de Montpellier et s'est installé depuis un an à Sardent avec sa compagne

"On est en sortie de village, au calme, on peut élever des volailles, des animaux, cultiver un potager. Je ne regrette absolument pas mon choix "affirme le jeune homme, actuellement à la recherche d'un emploi.

Sébastien trentenaire heureux en Creuse

Cet afflux de nouveaux arrivants existe depuis les années 90, mais il ne faiblit pas. Le solde migratoire de la Creuse  +0,4% est même supérieur à celui de la Corrèze (+0,3%) et de la Haute-Vienne (+0,1%) mais n'est pas encore assez fort pour compenser le recul de la population. Le développement de l'internet à haut-débit, le maintien d'une liaison SNCF rapide entre La Souterraine et Paris, la préservation des paysages et des bocages seront sans doute des clés pour attirer et retenir davantage de monde.  

Choix de la station

France Bleu