Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Cette fois, on n'a pas hésité" : ces Parisiens qui se réfugient à La Baule pour éviter le confinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan

Pas question pour ces Franciliens de revivre un troisième confinement dans la capitale. Après les restrictions de déplacements et la fermeture des commerces dits "non-essentiels" annoncées jeudi par le Premier ministre, certains habitants d’Île-de-France ont préféré se réfugier en Loire-Atlantique.

La Baule, mars 2021.
La Baule, mars 2021. © Radio France - Marie Roussel

"Les Parisiens sont-ils arrivés ?" La question est sur toutes les lèvres ce samedi matin, au marché de La Baule. Alors que la SNCF annonçait tous ses trains complets la veille, les commerçants s'attendaient à les voir débarquer en nombre. Pour l'instant, Laurie, derrière ses étals de fruits et légumes, est un peu perplexe. "C'était censé être noir de monde, mais c'est plutôt calme. A moins qu'ils ne viennent plus tard?"

"On nous voit comme des gens qui vont ramener le virus"

Ou alors les Parisiens se montrent discrets. C'est le cas de Paul, il a rouvert les volets de sa résidence secondaire vendredi soir. "On est un peu mal à l'aise, d'être vus comme des profiteurs ou des gens qui viennent ramener le virus." Marie-Annick, elle, hausse les épaules. Cette habitante du XVe arrondissement assume : "évidemment" qu'elle et son mari ont fui la capitale et le confinement. "Il n'y a pas besoin du virus pour entendre des réflexions désagréables. Quand on va dans la Brière, il y a des inscriptions sur les maisons du type "Les touristes dehors". C'est pas nouveau !" En tout cas, cela ne l'a pas dissuadé de venir se réfugier à La Baule. "Nous sommes là pour la liberté de bouger. Ici, on n'a pas de contraintes... sauf celles des gestes barrières.

Et c'est tout ce que demande Jean-Noël, Baulois. "Ils sont beaucoup plus disciplinés depuis un an, ils portent le masque comme tout le monde. Ils ont les mêmes droits que nous", conclut-il avec philosophie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess