Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Chailly-sur-Armançon, 650 personnes participent à la Course pour la Paix

dimanche 31 juillet 2016 à 5:00 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne

Ce samedi 30 juillet, cyclistes et coureurs se sont élancés depuis le château de Chailly-sur-Armançon en Bourgogne. Ils règlent leurs selles, regonflent les pneus et mettent leurs chaussures de champions avant d'affronter l'un des quatre parcours au choix du pays de l'Auxois.

De nombreux participants revêtaient le t-shirt officiel de la course.
De nombreux participants revêtaient le t-shirt officiel de la course. © Radio France - Marion Bargiacchi

Chailly-sur-Armançon, France

Ils sont partis pour 145, 105 ou 85 kilomètres de course à vélo. Ceux qui préféraient la marche ont pu profiter d'une randonnée de 40 kilomètres à la découverte du pays de l'Auxois.

Ce rassemblement existe depuis douze ans, depuis le 60eme anniversaire des catastrophes de Nagasaki et Hiroshima. Il permet de collecter des fonds pour les victimes, leurs descendants mais aussi pour les victimes du tsunami de 2011 à Fukushima. Pourquoi des dons pour le Japon ? Simplement parce que le château de Chailly appartient à M. Sata, lui-même japonais. Il met à disposition tout le domaine ainsi que les personnels de l'hôtel du château  : jardiniers, hommes et femmes de chambre, cuisines...dirigés par Claudine Babonnet : "Je suis très fière de mes équipes. Ils sont une soixantaine à se démener pour que tout se passe bien."

Pour organiser l'événement, le SCO Dijon a réussi à rassembler un budget de 50.000€ et une équipe de 200 bénévoles : des secours, des motards, des signaleurs...

De la paix et de la joie

Bernard Mary, le président du SCO Dijon surveille que tout se passe bien, son Tshirt officiel rouge et blanc sur le dos. Pour lui, la manifestation gagnerait à être encore plus connue ! "On a des anciens champions de niveaux international avec nous... C'est important d'organiser ce genre d'événement au vue des événements que l'on connait tous aujourd'hui en France mais aussi partout dans le monde. Il faut organiser ces manifestations avec ce mot "la paix" je pense que c'est significatif et important. Le sport est un vecteur de paix, un vecteur de courage, de choses positives pour la vie, pour demain."

Comme chaque année, des invités d'exception prennent par à la course comme Francesco Moser ou encore Bernard Hinault. Le quintuple champion du Tour de France est un habitué de cet événement "Courir pour la Paix". Il en est même le parrain historique ! Il est là depuis le début et il ne rangera pas le vélo de si-tôt : "C'est terrible ce qui s'est passé il y a 70 ans maintenant avec la guerre atomique et aujourd'hui c'est une guerre encore plus atroce je pense... quand on voit tout ce qui se passe... il faut courir pour la paix, il faut remettre de la positivité. Ici, il y a tout le monde, des jeunes, des anciens, pour moi ce n'est pas de la compétition c'est de la convivialité..."