Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chalon-sur-Saône : la justice rejette le recours contre la suppression des menus sans porc à la cantine

jeudi 13 août 2015 à 10:54 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgogne

Le tribunal administratif de Dijon a rejeté, ce jeudi matin, le recours d’une association contre la décision du maire de Chalon-sur-Saône de supprimer les menus de substitution au porc dans les cantines scolaires de la ville.

Une cantine scolaire (illustration)
Une cantine scolaire (illustration) © Maxppp

Le tribunal administratif s’était laissé du temps pour ne pas nourrir la polémique. Ce jeudi matin, la décision est tombée  : le recours de la ligue de défense des musulmans contre la suppression des menus sans porc dans les cantines scolaires publiques de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire est rejeté. La justice a estimé qu’il n’y avait pas urgence à statuer « dans la mesure où aucun plat ne contenant du porc ne sera servi avant le 15 octobre.  »

 

"Une première victoire pour la laïcité" selon le maire

C’est le maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône qui avait pris cette décision de supprimer les menus de substitution dans les cantines de sa ville, à la mi-mars, au motif que c’était une mesure anti-laïque dans des écoles publiques . Une atteinte au droit du "respect de la liberté de culte et de conscience des enfants " à l’inverse, pour la ligue de défense des musulmans, présidée par le très emblématique et médiatique avocat Karim Achoui. Ce jeudi matin, Gilles Platret, le maire se réjouit donc d’une « première victoire pour la laïcité  ».

 

 

"L'argument de l'urgence ne tenait pas et la justice a pensé la même chose" , se félicitait Gilles Platret chez nos confrères de France Info ce jeudi matin. Résultat, le conseil municipal délibérera sereinement le 29 septembre prochain et "à partir de là , explique le maire Les Républicains, on va  revenir à une pratique laïque. Il n’y aura plus de menus de substitution , lorsqu’il y a aura un menu dans les cantines de Chalon-sur-Saône, il n’y aura pas de deuxième menu et c’est bien ce que nous souhaitions. Une prescription religieuse ne peut pas interférer dans l’organisation du service public et lui dicter sa loi . C’est une première victoire que le juge vient de nous donner."

**

La ligue de défense des musulmans n'a pas dit son dernier mot

Réaction immédiate aussi ce matin de la ligue de défense des musulmans via son avocat, maître Nicolas Garderès qui prend note de la décision du tribunal mais qui prépare une nouvelle bataille. "Nous attaquerons évidement la délibération du conseil municipal qui sera adopté à la fin du mois de septembre , annonce le défenseur de l'association. Et là, on se penchera sur le fond de la question et sur le fond du droit et ça ne sera plus aussi simple pour monsieur le maire. Tous les enfants doivent pouvoir accéder à la restauration scolaire. "

 

menu sans porc/ Ligue

**