Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châlons-en-Champagne : 900 bénévoles préparent la venue d'Amma

jeudi 23 novembre 2017 à 18:04 - Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017 à 18:26 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Afin d'organiser la venue d'Amma, figure spirituelle indienne, des bénévoles venus du monde entier s'activent depuis plusieurs jours au Capitole de Châlons-en-Champagne. 20.000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche pour "recevoir le Darshan" de la part d'Amma.

1 500 chaises ont été installées devant la scène sur laquelle se trouvera Amma
1 500 chaises ont été installées devant la scène sur laquelle se trouvera Amma © Radio France - Aurélie Jacquand

Dans l'immense espace qu'offre le Capitole de Châlons-en-Champagne, les bénévoles s'activent. Il faut mettre en place les points d'eau, installer les cuisines, monter les stands de nourriture, ou encore positionner les chaises devant la scène "Il y a 1.500 chaises", explique Maël, "Et il faut être précis car il faut respecter une largeur d'1,80 m par allée pour des raisons de sécurité". Sur les trois jours, ils seront 900 à s'activer ainsi, venus des quatre coins de la France et même au-delà, de Suisse, de Belgique, d'Allemagne... Tous bénévoles et portés par la même envie de partager un moment unique.

Amma lors de sa dernière venue en France, en octobre 2016. - AFP
Amma lors de sa dernière venue en France, en octobre 2016. © AFP - Christophe Archambault

"Donner du temps, c'est rare. Là on le fait vraiment" dit Christophe

Ce qui porte les bénévoles, c'est d'abord Amma elle-même. Guillaume a reçu le Darshan (l'étreinte) pour la première fois il y a quatre ans : "J'ai du mal à l'expliquer, mais ça m'a redonné confiance en moi et c'était une grosse bouffée d'énergie. Après je me suis senti mieux". Comme lui, Pierrick, venu de Bretagne, participe dès qu'il le peut et n'hésite pas à prendre des congés pour ça : "C'est bien de faire quelque chose de collectif et de désintéressé aussi, sans salaire à la fin".

Recevoir le Darshan est totalement gratuit, mais les bénévoles mettent parfois la main au porte-feuille pour se loger et se nourrir. Des dortoirs sont disponibles, pour 10 euros la nuit, des petits-déjeuners à 3 euros, des repas aussi : "C'est normal", dit Chambo, "La location de la salle a un coût, les lits de camp, la nourriture, l'électricité et l'eau aussi, donc on participe et on peut aussi faire un don".

Un an de préparation

Le credo de l'organisation, ce n'est pas de "recruter" des bénévoles pour leurs compétences, mais plutôt d'accueillir tout ceux qui le souhaitent, pour qu'un maximum de personnes puissent vivre l'expérience Amma. "Si on fait un gâteau aux pommes, on peut très bien avoir juste quelqu'un qui passe les pommes épluchées à d'autres", explique Pauline. C'est elle qui dispatche les bénévoles sur les différents postes à occuper et il y en a un qui est essentiel, c’est la sécurité.

Gilets jaunes sur le dos, les bénévoles affectés à la sécurité sont chargés de fouiller les sacs, les coffres des voitures, gérer les mouvements de foule, avec des règles de plus en plus strictes imposées par la préfecture. Ce sont les seuls à avoir été sélectionnés : "On prend ceux qui ont déjà de l'expérience, on étudie leur profil pendant les réunions de préparation", souligne Jean-Jacques, qui nous montre son badge. "On a des couleurs et on sait grâce à cela que tout le monde ne peut pas aller partout".

20 000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche - Radio France
20 000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche © Radio France - Aurélie Jacquand

"Une leçon d'humilité et d'amour" - Corinne, bénévole depuis 21 ans

20.000 personnes sont attendues pour recevoir le Darshan d'Amma. Pour que l'attente soit plus fluide, des tickets sont distribués à l'entrée, mais les visiteurs ne sont pas tenus d'attendre devant la scène, ils peuvent aller et venir jusqu'à l'heure de leur passage dans les bras d'Amma. "Il y a du monde, mais l'ambiance est zen", relate Corinne, une habituée qui ne se lasse pas de ces moments. "Ça devrait être un passage obligatoire", conclut-elle dans un sourire.

Corinne est bénévole depuis 21 ans pour Amma

Programme des trois jours

  • Premier jour :
  • 8h : ouverture des portes et du snack
  • 11h : arrivée d’Amma suivie du darshan (étreinte) sans interruption jusqu’au soir
  • Deuxième jour :
  • 8h : ouverture des portes et du snack
  • 10h-17h (environ) : arrivée d’Amma puis méditation suivie du darshan (étreinte)
  • 19h30-22h : Présentations officielles. Puis enseignements suivis de bhajans (chants dévotionnels) et méditation
  • 22h : darshan
  • Troisième jour :
  • 8h : ouverture des portes et du snack
  • 10h-16h (environ) : arrivée d’Amma puis méditation suivie du darshan
  • 19h : puja (rituel pour la paix) puis enseignements suivis de la méditation
  • 20H30 : darshan / Devi Bhava (Darshan particulier de la tradition hindoue. C’est un moment "très intense" où Amma manifeste "d’une façon encore plus évidente son amour et sa compassion pour l’humanité".)