Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chambéry : ces Savoyards qui accueillent des migrants chez eux

lundi 13 novembre 2017 à 10:41 Par Clotilde Brunet, France Bleu Pays de Savoie

Plus de 30 familles à Chambéry et ses alentours offrent un toit à des migrants. La durée du séjour est limitée. Au bout de quelques semaines, une autre famille prend le relais. Le réseau Welcome organise ces hébergements depuis un an en Savoie.

Steeve est hébergé par Annick et son mari pendant près de deux mois.
Steeve est hébergé par Annick et son mari pendant près de deux mois. © Radio France - Clotilde Brunet

Chambéry, France

Steeve, un Congolais de 31 ans, vit avec Annick et son mari depuis un mois et demi à Chambéry. Il explique qu'il a fuit son pays parce qu'il était menacé en tant qu'opposant politique. Quand il est arrivé en Savoie, en septembre, il ne connaissait personne et il dormait dehors.

Vous pouvez manger dehors et boire dehors mais si vous n'avez nulle part où dormir, c'est très compliqué. Steeve

Agir à son échelle

À la retraite depuis trois ans, Annick a voulu se rendre utile. Steeve est le deuxième migrant qu'elle et son mari accueillent dans leur maison. Elle a fait du tri dans la chambre d'ami, enlevé quelques portraits de famille, pour qu'ils se sentent à l'aise. Leurs séjours ne durent que quelques semaines, ce qui permet à ces retraités d'avoir du temps pour eux aussi.

On s'est débarrassé des problèmes pratiques en leur confiant les clés de la maison, ce qu'on ne pensait pas faire au départ. Mais c'est plus pratique pour tout le monde. Annick

Rien d'illégal

Cet accueil dans une famille est aussi un moyen de s'intégrer. Ensemble, ils regardent des films ou parlent de politique. Et il n'y a rien d'illégal dans cet hébergement. Beaucoup de ces réfugiés attendent une place dans un Centre d'accueil de demandeurs d'asile.