Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Chambéry : entre 5 et 10 millions d'euros de surcoût pour modifier le projet du parking Ravet

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La mairie de Chambéry présente ce mardi des chiffres correspondant aux surcoûts dus au nouvel aménagement du parking Ravet, en bordure du centre-ville. Deux options sont présentées. Dans les deux cas, l'entreprise Q-Park estime d'ores et déjà un manque à gagner de 3,7 millions d'euros.

Le projet initial du parking Ravet
Le projet initial du parking Ravet © Radio France - Hérault Arnod Architectures

La concertation a duré trois semaines, et le choix de la municipalité sera présentée le 16 novembre, lors du conseil de municipal de Chambéry. Le projet du parking Ravet va bien être modifié : moins d'étages, donc moins de places que sur le plan d'origine, et peut-être un toit végétalisé. La mairie présente ce mardi le chiffrage des surcoûts entraînés... "mais avant négociation", précise-t-elle.

Si le parking est finalement réalisé sur quatre étages, le surcoût de construction est estimé autour de 1,7 millions d'euros, auquel s'ajoute une perte d'exploitation de 3,7 millions d'euros pour l'entreprise Q-Park.

Jusqu'à 10 millions maximum pour un parking sur cinq étages avec un toit végétalisé

Le manque à gagner est également chiffré à 3,7 millions d'euros pour un parking à cinq étages. Mais pour cette option, en plus d'une toiture végétalisée, là le surcoût serait de l'ordre de 4,5 à 6 millions d'euros. Soit un total estimé à près de 10 millions d'euros.

Dans un communiqué, la municipalité précise que la somme versée ne sera pas prise sur le budget de la commune ; le surcoût sera compensé par des clauses dans le contrat de concession, comme par exemple l'allongement de la durée du contrat, ou une modification des tarifs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess