Société

École maternelle : les ATSEM en grève ont manifesté à Chambéry

Par France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Pays de Savoie mercredi 14 décembre 2016 à 19:36

Les ATSEM se mobilisaient devant la préfecture de la Savoie
Les ATSEM se mobilisaient devant la préfecture de la Savoie © Radio France - Mickaël Chailloux

Mercredi était jour de grève pour les assistantes maternelles, appelées ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). Plus d'une trentaine se sont réunis devant la préfecture de la Savoie. Plusieurs dizaines ont également manifesté à Annecy et Albertville.

Ce sont les secondes mains précieuses des professeurs d'école maternelle, qui s'occupent de vos enfants. Les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) se sont mis en grève ce mercredi, à l'appel des syndicats Force Ouvrière et CGT. Une manifestation s'est également tenue devant la Préfecture de Savoie à Chambéry, rassemblant plus d'une trentaine de personnes.

"Nous ne sommes pas des larbines"

Les ATSEM présentes aujourd'hui venaient de Chambéry, Aix-les-Bains, La Motte-Servolex, Cognin ou encore Le-Bourget-du-Lac. Elles revendiquent une meilleure reconnaissance de leur travail. "C'est un vrai métier, nous sommes des professionnelles de la petite enfance", raconte Odile Cadet, ATSEM à Chambéry.

Odile Cadet, ATSEM à Chambéry : "on veut vraiment que notre profession soit reconnue"

Descendre dans la rue était aussi l'occasion d'alerter le grand public sur les conditions de travail "déplorables". Force Ouvrière dénonce "des journées de 9h30 sur de grandes amplitudes". Certaines assistantes maternelles font part de la surcharge de travail provoquée par plan Vigipirate et réforme des rythmes scolaires, sans oublier les salaires toujours aussi bas. C'est aussi la raison de leur présence dans la rue, pour Odile Cadet : "nous sommes indispensables pour le bon fonctionnement de l'école maternelle".

Une réunion a eu lieu avec la directrice de cabinet du Préfet de la Savoie. Selon les syndicats, elle a été à l'écoute de leurs revendications.