Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chambéry : le rush dans les magasins avant Noël, malgré le coronavirus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C'est l'heure des derniers achats avant Noël. Mais avec les contraintes sanitaires, il faut faire la queue avant d'entrer dans les magasins : cinq clients maximum dans une librairie du centre-ville, huit dans un magasin de jouets... A Chambéry par exemple, les clients prennent leur mal en patience.

A Chambéry, les clients font la queue pour faire leurs derniers achats de Noël
A Chambéry, les clients font la queue pour faire leurs derniers achats de Noël © Radio France - Justine Leblond

Des barrières délimitent les files d'attente devant les magasins. Avec les contraintes sanitaires, les commerçants doivent respecter des jauges au sein de leur boutique. Les clients sont donc obligés de patienter pour effectuer leurs derniers achats de Noël, quelle que soit l'heure. "On est venues entre midi et deux pour éviter le monde, et on fait quand même la queue... Mais c'est normal, il en va de la santé !" confient une mère et sa fille. Les clients le prennent plutôt de bon cœur : "forcément on fait la queue dans tous les magasins, c'est inévitable. Mais bon, on prend notre mal en patience, on n'a pas le choix", témoigne une passante dans une file d'attente, verre de vin chaud à la main. 

Achats de Noël de dernière minute avec la Covid

A l'intérieur des magasins, depuis la réouverture, il a fallu s'organiser : "on a affiché la jauge à l'entrée, on a du gel et un petit panneau pour indiquer qu'il faut mettre son masque" détaille Laurence, employée à la librairie Jean-Jacques Rousseau de Chambéry. 

Des commerçants parfois obligés de faire la police

Les commerçants veillent au respect de la jauge maximale au sein de leur boutique. Mais ce n'est pas toujours facile. Marjorie fait son troisième Noël en tant que vendeuse au magasin de jouets Bidiboule, et il n'a rien à voir avec les deux derniers. 

"Il faut faire un peu la police : 'remettez le masque, le gel, attendez dehors'. Les clients oublient qu'on sort d'un deuxième confinement. Beaucoup entrent et ne font pas attention. Ils comprennent quand on leur demande d'attendre dehors, mais ça nous fait faire une tâche en plus qu'on n'avait pas aux autres Noël" - Marjorie, vendeuse au magasin Bidiboule

Marjorie, vendeuse au magasin de jouets Bidiboule

Laurence, de la librairie Jean-Jacques Rousseau, partage ce point de vue :  "On fait la police quand on voit qu'il y a trop de monde dans le magasins. Mais les gens sont assez patients quand on leur demande d'attendre. En général, ça ne pose pas trop de problème." Des commerçants s'accordent quelques libertés en centre-ville. Il y a bien des boutiques dans lesquelles on compte trois, quatre personnes de trop selon la jauge indiquée à l'entrée... mais globalement, la situation ne semble pas hors de contrôle.

Il y a la queue devant petites comme grandes enseignes
Il y a la queue devant petites comme grandes enseignes © Radio France - Justine Leblond
Choix de la station

À venir dansDanssecondess