Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chamonix : Bernard Cazeneuve ne veut pas d’un "nouvel hiver meurtrier" en montagne

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie

Ce vendredi matin, le ministre de l’Intérieur était à Chamonix. Il a rendu hommage au "professionnalisme" des services de secours en montagne. Bernard Cazeneuve a également appelé les skieurs, randonneurs et alpinistes à la plus grande prudence.

Bernard Cazeneuve avec les secouristes du PGHM de Chamonix.
Bernard Cazeneuve avec les secouristes du PGHM de Chamonix. © Radio France - Richard Vivion

En venant au PGHM (Peloton de gendarmerie de haute-montagne) à Chamonix, le ministre de l’Intérieur a souhaité délivrer un message de prévention. Bernard Cazeneuve a rappelé que, lors de l’hiver dernier, 45 personnes ont été tuées dans des avalanches en France. Les conditions d’enneigements compliquées et les déjà 12 morts depuis le début de l’année l’inquiète. "Nous devons tout faire pour qu’un tel hiver meurtrier (celui de 2014-2015) ne se reproduise pas cette année" a-t-il déclaré.

Si la montagne reste et doit rester un espace de "loisir et de plaisir", le ministre de l’Intérieur a rappelé l’importance "de s’équiper avec des détecteurs de victimes d’avalanche, de pelle… Mais il faut aussi se renseigner sur la météo et de prendre l’avis des professionnels de la montagne".

Il m’appartient de délivrer un message de prévention à tous ceux qui arpentent les massifs" (Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur)

Bernard Cazeneuve au micro France Bleu de Richard Vivion.

Savoir renoncer"

Ce nouvel appel à la prudence est nécessaire ont indiqué les spécialistes du secours en montagne. "En montagne, oui, il y a une prise de risque, tout le monde le sait" explique David Ravanel. Mais pour l’ancien patron des guides de Chamonix, aujourd’hui conseiller montagne du préfet de le Haute-Savoie, la montagne _"nécessite un temps d’apprentissage et un temps de recul. Il faut savoir écouter et renoncer". _Aujourd’hui on veut skier vite, grimper vite… mais la montagne nécessite un temps d’apprentissage" (David Ravanel, guide de haute-montagne)

David Ravanel au micro France Bleu de Richard Vivion.

Lors de sa visite au PGHM de Chamonix, Bernard Cazeneuve a également salué le professionnalisme des acteurs du secours en montagne. Il a rencontré les pompiers, CRS, médecins, guides et gendarmes impliqués dans les opérations de sauvetage dans les différents massifs de Haute-Savoie. Le ministre de l’Intérieur a également assisté à un exercice d’extraction de blessés, hélitreuillage et évacuation organisé à 3.300 mètres d’altitude dans la couloir Chevalier aux Grands-Montets.

Bernard Cazeneuve monte dans l'hélicoptère du PGHM de Chamonix.
Bernard Cazeneuve monte dans l'hélicoptère du PGHM de Chamonix. © Radio France - Richard Vivion

Lire aussi 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess