Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Champigny-sur-Marne : une borne de téléconsultation dans un cybercafé

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le quartier de Bois l'Abbé, à Champigny-sur-Marne, ne compte plus que quatre généralistes pour 14.000 habitants, après le décès d'un médecin atteint du coronavirus. Pour pallier la situation, un cybercafé a installé depuis le mois d'août une cabine de téléconsultation, au plus près des habitants.

Une infirmière reste présente tout au long de la téléconsultation pour accompagner les patients.
Une infirmière reste présente tout au long de la téléconsultation pour accompagner les patients. © Radio France - Lise Roos-Weil

Au milieu des tours du quartier de Bois l'Abbé, un magasin attire l'attention. En plein confinement, les habitants s'y pressent, pour faire réparer leur téléphone, utiliser les ordinateurs à disposition ou tout simplement bavarder, dans l'espace de coworking. Derrière les rangées d'écran, une petite porte fait croire à un cagibi. Pourtant, c'est là que Niaralle Doucoure, infirmière en blouse blanche, enchaîne les consultations.

Les habitants du quartier peuvent se présenter depuis le mois d'août, sans rendez-vous. À l'intérieur de la pièce trône une imposante machine. En deux, trois clics, et grâce à l'aide de l'infirmière, ils bénéficient d'une téléconsultation, avec un médecin généraliste, grâce à la webcam.

Ça me facilite la vie. Mon médecin est toujours inondée de patients, surtout en ce moment avec le covid. Je suis asthmatique sévère donc je ne ne peux attendre.

"J'interviens très peu, je laisse le patient et le médecin dans l'intimité, explique Niaralle Doucoure. Mais je reste présente en cas de besoin pour faciliter l'utilisation de la machine ou pour faire les examens de contrôle." Car cinq outils, intégrés à la borne, permettent de prendre la température, la saturation ou encore la tension. Les résultats sont transmis directement au médecin, qui peut les analyser à distance.

La téléconsultation se déroule dans une petite pièce, au fond du cybercafé.
La téléconsultation se déroule dans une petite pièce, au fond du cybercafé. © Radio France - Lise Roos-Weil

En quelques minutes, le patient reçoit une ordonnance et un compte-rendu du rendez-vous, imprimés directement depuis la borne. "Ça me facilite la vie. C'est juste à côté de chez moi  et c'est très rapide, confie Florence à la fin de sa consultation, son ordonnance à la main. Mon médecin est toujours inondée de patients, surtout en ce moment avec le covid. Je suis asthmatique sévère donc je ne ne peux attendre."

Une vingtaine de consultations par jour

Avec une vingtaine de consultations par jour, le gérant du magasin Smart Accessory, Mahamadou Coulibaly, compte bien lutter à son échelle contre la désertification médicale : "On va désengorger les salles d'attente et les urgences. En cette période d'épidémie, c'est d'autant plus nécessaire. On est contents de pouvoir alléger les gens du quartier." 

Le quartier du Bois l'Abbé ne compte plus que quatre médecins pour 14.000 habitants depuis le décès d'un médecin généraliste, atteint du coronavirus. "C'était plus qu'un médecin, il laisse un grand vide", confie Niaralle Doucoure.

Cette borne de télémédecine reste encore un projet pilote, le premier en Ile-de-France. Soutenu par la mairie et l'Agence régionale de santé, l'ambition est de développer le concept dans tous les quartiers prioritaires de la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess