Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Champigny-sur-Marne va aider financièrement les grévistes mobilisés contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Paris

Le maire communiste de Champigny-sur-Marne veut distribuer une aide financière aux grévistes les plus mobilisés contre la réforme des retraites pour les aider à "finir le mois".

Le maire de Champigny-sur-Marne veut distribuer une aide aux grévistes via le CCAS.
Le maire de Champigny-sur-Marne veut distribuer une aide aux grévistes via le CCAS. © Radio France - Faustine Mauerhan

La boite aux lettres du CCAS de Champigny-sur-Marne a intérêt à être grande. Car les courriers risquent bien d'affluer après l'annonce du maire PCF de la ville, d'aider financièrement les grévistes de sa commune. 

D'abord, mais c'est plutôt classique, Christian Fautré va faire voter à son prochain conseil municipal, une aide exceptionnelle de 3.000 euros pour une des caisses de grève des syndicats.  Mais surtout, et ça, il est le seul à le proposer, le maire communiste de Champigny-sur-Marne veut faire un chèque – "entre 100 et 150 euros" – à ses administrés grévistes via le CCAS, centre communal d'action social.

"Je soutiens le mouvement, la revendication du retrait de cette mauvaise réforme [Ndlr : des retraites] et donc du même coup je soutiens aussi les grévistes, se justifie Christian Fautré au micro de France Bleu Paris, ce vendredi. Leur salaire va être amputé des fois de 10, 15, 20, 40 jours et je peux comprendre que la fin du mois va être très difficile pour eux. Ils vont avoir des difficultés à manger, à payer leur crédit, leur loyer."

Le montant de l'aide en fonction des situations personnelles

Mais tout le monde n'aura pas droit à sa petite enveloppe nuance quand même l'élu. Cela sera fonction "des dossiers" de chacun. "On ne donnera pas autant à un célibataire, qu'à une famille avec trois enfants, ou un couple dont l'un est au chômage". En tout cas, tous sont invités à se faire connaître au CCAS "dont la solidarité est la mission" explique encore Christian Fautré.

Et à ceux qui voit là une grosse ficelle électoraliste à quelques semaines des municipales, le maire sortant, candidat à sa réélection répond : "ça s'est toujours fait. Je suis postier d'origine et je me souviens personnellement que dans les années 90-95, lors d'un autre long conflit social, j'avais demandé, en tant que conseiller municipale, que la mairie apporte une aide financière aux grévistes. C'est une pratique qui dure depuis des décennies, ce n'est pas électoraliste ! Il faut que les enfants mangent, tout simplement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu