Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Champion du monde GT4, vainqueur de l'Alpine Europa Cup, le Normand Pierre Sancinéna revient sur sa superbe année 2018

mercredi 2 janvier 2019 à 18:19 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Vainqueur de l'Alpine Europa Cup, champion du monde GT4, avec son Alpine fabriquée à Dieppe, le Normand Pierre Sancinéna a vécu une année de rêve. Retour sur ces temps forts et sur les objectifs 2019, avec un rêve : courir, sur Alpine, les 24 heures du Mans.

Pierre Sancinéna avec son Alpine A110 devant les locaux de France Bleu Normandie
Pierre Sancinéna avec son Alpine A110 devant les locaux de France Bleu Normandie © Radio France - Antoine Sabbagh

Dieppe, France

Il s'accorde quelques jours de repos après une année professionnelle et sportive très chargée. Le pilote Alpine, et ingénieur automobile chez Renault Sport, est passé par les studios de France Bleu Normandie à Rouen pour évoquer une saison 2018 de rêve et évoquer ses projets pour 2019. Extraits :

"2018 : une année assez exceptionnelle"

"C'est clair que si on m'avait annoncé le 1er janvier que je gagnerais l'Alpine Cup et le championnat du monde GT4, j'aurais signé tout de suite. 2018 a été une année assez exceptionnelle, très remplie avec des épreuves qui n'étaient pas prévues. Au départ, je ne devais courir que l'Alpine Europa Cup  et au fur et à mesure de la saison, comme ça se passait bien, on m'a proposé d'autres choses, toujours avec Alpine, dont ce championnat du monde, qui était le dernier week-end de l'année et que j'ai remporté avec mon co-équipier Pierre-Alexandre Jean.

Début décembre, Pierre Sancinéna et Pierre-Alexandre Jean remportent le championnat du monde GT4 à Bahreïn - Aucun(e)
Début décembre, Pierre Sancinéna et Pierre-Alexandre Jean remportent le championnat du monde GT4 à Bahreïn - SRO

"Une performance de gagner devant les grandes marques allemandes"

"Cette course du championnat du monde n'était pas prévue, on y est allés sans trop savoir ce que ça allait donner et ça l'a fait. Et la performance c'est qu'on se battait contre Mercedes, Porsche, BMW, des noms qui ont des palmarès immenses dans le sport automobile. Et nous avec notre petite voiture, on a réussi à aller les battre, c'était génial! Notre petite voiture dieppoise qui bat l'armada allemande, en plus sur un circuit à Bahreïn dans le désert, un circuit qu'on ne connaissait pas. Audi s'attendait à gagner, ils ont fini juste derrière nous. Sur le podium, les pilotes faisaient un peu la tronche. 

"Le secret : les qualités intrinsèques de la voiture"

"L'une de ses principales qualités est la légèreté de l'Alpine A110 : à Bahreïn, il faisait très chaud, il y avait du sable, on use beaucoup moins les pneus et c'est surtout le poids qui a fait la différence en fin de course. Cette année, un prototype Alpine a aussi gagné aux 24 heures du Mans. C'est une sacrée année pour Alpine en compétition. Il y a eu beaucoup de victoires en championnat de France, en championnat d'Europe et championnat du Monde. Il y a beaucoup de buzz autour de la marque et ça renforce l'attractivité de la marque.

L'Alpine de compétition n'est pas la même que celle vendue au grand public, elle est préparée par Signatech à Bourges - Aucun(e)
L'Alpine de compétition n'est pas la même que celle vendue au grand public, elle est préparée par Signatech à Bourges - Renault Sport

"En tant que Normand, beaucoup d'émotion de gagner sur Alpine"

"Je suis né à Rouen, une partie de ma famille est dieppoise, le berceau d'Alpine, là où la voiture est fabriquée. C'est une voiture qui me faisait rêver déjà quand j'étais petit. Ca m'a donné une motivation supplémentaire. Il y a quelques jours je suis allé à l'usine à Dieppe, c'était beaucoup d'émotion de rencontrer les collaborateurs, tous ceux qui tous les jours fabriquent la voiture et contribuent à son succès. J'ai partagé mes victoires avec eux, car ce sont aussi les leurs.

Les objectifs pour 2019

"D'abord conserver les 2 titres gagnés en 2018, il va falloir continuer sur la même dynamique, garder la même préparation, d'ailleurs je continue avec la même écurie (CMR basée à Alès) et le même co-équipier. L'objectif pour moi reste les 24 heures du Mans, avec l'idée de me préparer en 2019 pour ensuite, en 2020, essayer de se présenter au Mans et de performer là-bas. C'est vraiment la plus grande course au monde, elle fait rêver tous les pilotes au monde. Alpine y est engagé, j'espère donc pouvoir avoir un volant. Pour ça il me faut de la préparation et aussi des partenaires, ça sera mon boulot de cet hiver. Et pour moi la première course ce sera en avril avec une épreuve de GT4 France. En attendant, je me prépare et continue de travailler comme ingénieur chez Renault Sport dans l'Essonne, je travaille d'ailleurs sur la version grand public de l'Alpine"