Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Changement de gaz : y a-t-il démarchage abusif chez les particuliers à Arques ?

-
Par , France Bleu Nord

Attention aux démarchages potentiellement abusifs autour du nouveau gaz pour alimenter vos chaudières et autres appareils. Le gaz fourni dans les Hauts-de-France va changer, et cela nécessite certains réglages gratuits. Mais on nous a signalé des porte-à-porte pour inciter à changer de chaudière.

Plus de 98% des chaudières sont compatibles avec le nouveau gaz.
Plus de 98% des chaudières sont compatibles avec le nouveau gaz. © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/DAVID ADEMAS/RENNES

Y a-t-il des démarchages abusifs dans notre région, dans le cadre du changement de gaz ? C'est une petite révolution qui est en effet en cours : les Hauts-de-France passent progressivement, d'ici à 2029, d'un gaz venu des Pays-Bas à un gaz fourni par la Norvège.

Ils n'ont pas la même composition, et des réglages sont parfois nécessaires sur les chaudières et autres appareils. GRDF a donc commencé à vérifier toutes les installations, y compris chez les particuliers. Plus d'un million de clients sont concernés. Actuellement, ces vérifications ont lieu dans le secteur de Grande-Synthe, ensuite ce sera Dunkerque, début 2020.

Des témoignages à Arques

Le problème, c'est qu'à Arques, près de Saint-Omer, plusieurs témoignages font état d'une personne, se présentant comme prestataire du fournisseur de gaz Engie, qui fait du porte à porte, et prévient qu'il faut changer toutes les chaudières de plus de quinze ans. C'est une auditrice de France Bleu Nord qui a tenu à nous prévenir.

La semaine dernière, la mère de Laurence, âgée de 78 ans, trouve un mot dans sa boîte aux lettres : un prestataire sous-traitant d'Engie dit être passé, et à la main la mention "changement de gaz" est ajoutée. Elle appelle le numéro indiqué, et on lui explique qu'il faut changer sa chaudière si elle a plus de quinze ans. Rendez-vous est pris pour le diagnostic. Laurence a un doute, elle rappelle et annule le rendez-vous, et voici ce que le prestataire lui explique, dans un enregistrement que France Bleu Nord a pu se procurer : "si elle a plus de quinze ans, malheureusement elle ne sera pas compatible. Il faudra soit la changer, soit prendre un autre mode de chauffage".

1 à 2% des chaudières

Mais selon GRDF, qui pilote ce changement de gaz, moins de 2% des chaudières sont concernées, et ce n'est pas forcément lié à leur âge. Pour toutes les autres, un simple réglage ou changement de pièce, pris en charge, suffit. De plus, l'inventaire sur la commune d'Arques n'a pas commencé, il n'est même pas programmé pour l'année prochaine.

"ça commence à être la panique" - Laurence

Laurence se pose donc beaucoup de questions, d'autant plus qu'autour de sa mère, plusieurs personnes âgées ont reçu la même sollicitation : "ce Monsieur a peut-être eu une mauvaise information, ou l'a mal interprétée. Mais le danger, c'est que pour des gens de 75-80 ans à qui l'on dit qu'il faut changer leur chaudière, ça commence à être la panique. Il y a des gens qui sont crédules, qui ne savent pas, et qui marchent dedans. Il faut les prévenir".

ECOUTEZ : des démarchages abusifs à Arques ?

Enquête chez Engie

Engie annonce une enquête interne auprès du prestataire en question. En attendant, GRDF rappelle que, puisque la zone d'Arques n'est pour l'instant pas concernée, il n'y a donc pas de raison d'être démarché. Laurent Hubert, directeur de projet "changement de gaz" explique que "dans le cadre de l'inventaire, un intervenant mandaté par GRDF va se déplacer pour examiner les appareils. On définit les actes à réaliser. Dans plus de 98% des cas, les appareils sont adaptables. Un client qui aurait un doute peut contacter GRDF".

Le numéro dédié au changement de gaz mis en place par GRDF est le suivant : 0969 36 35 34.

ECOUTEZ : Laurent Hubert, directeur de projet "changement de gaz"

Choix de la station

France Bleu