Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charente-Maritime : 27 enfants privés de parents accueillis à Beauvais-sur-Matha

-
Par , France Bleu La Rochelle

Actif depuis juin, le Village d'enfants de Beauvais-sur-Matha, en Saintonge, a été inauguré ce week-end. Ce sont 27 enfants, et bientôt 36, privés de leurs parents sur décision judiciaire, ou après un décès, qui sont accueillis dans ce lotissement.

C'est un lotissement moderne qui accueille les 27 enfants.
C'est un lotissement moderne qui accueille les 27 enfants. © Radio France - Thomas Coignac

C'est un lotissement moderne classique, qui a poussé à deux pas de l'église Notre-Dame de Beauvais-sur-Matha. Des maisons modernes, des allées bien entretenues. Sept maisons, qui accueillent des enfants, deux, trois, quatre ou cinq. Cette petite commune d'un peu plus de 600 habitants en a gagné 27 d'un coup. Ils seront bientôt 36, au mois de janvier. Une cinquantaine, en comptant les accompagnatrices. 

Le village a été inauguré samedi, par les enfants et les élus du départements.
Le village a été inauguré samedi, par les enfants et les élus du départements. © Radio France - Thomas Coignac

Le lotissement, construit par l'association SOS Villages d'Enfants, est destiné aux enfants privés de leurs parents, après un décès, ou une décision judiciaire. Celui de Beauvais-sur-Matha est le premier des deux Charentes, le 14e de France. Et le 15e sera aussi en Charente-Maritime, à Gémozac. 

Autour de la "maison commune" qui accueille les services administratifs, les bureaux, et quelques espaces permettant des activités en commun, ce sont donc des maisons qui sont installées. L'idée, c'est qu'à l'intérieur, les frères et sœurs habitent ensemble, pour être élevés dans une cellule familiale préservée, ce qui n'est pas forcément le cas dans les familles d'accueil. "On part du principe que c'est une aide à la reconstruction", estime la directrice du village Laurence Foucault. 

La directrice du village, Laurence Foucault.

Dans la plus grande des maisons, ce sont cinq enfants qui habitent ensemble. Alors, forcément, tout est plus grand, le salon, qui fait office de salle de jeu, la laverie, les deux salles de bain. A l'étage, trois sœurs de 3, 4 et 8 ans. Et le rez-de-chaussée, c'est l'espace des grands, Julie*, 10 ans, et Antoine*, 12 ans, qui sont arrivés il y a quelques mois. Voisins de chambre, qui "se disputent parfois", dit Julie, avant de faire un câlin à son frère. Mais qui ne semblent pas pouvoir se passer l'un de l'autre. 

Forcément, un grand salon pour les cinq enfants.
Forcément, un grand salon pour les cinq enfants. © Radio France - Thomas Coignac

Et pour s'occuper de tous ces jeunes, deux assistantes familiales se relaient, pour assurer une présence, chaque jour, du lever au coucher, 24 heures sur 24, en habitant dans la maison. Un rôle de deuxième maman, assumé par Bintou. "Ils ont besoin d'affection, explique la jeune femme, de se sentir accompagnés, donc on essaie de combler tout cela, le temps qu'on est là". 

Le projet, dont la construction a été financée par les donateur de SOS Village d'Enfants, et dont les frais de fonctionnement (50 000 euros par enfant et par an), sont assumés par le Département de la Charente-Maritime, va encore grandir. Au mois de janvier, neuf enfants rejoindront le village. Ils seront donc 36, la capacité maximale d'accueil du village. 

* Prénom d'emprunt

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu