Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charente-Maritime : des contrôles routiers renforcés pour endiguer la hausse de morts sur les routes

-
Par , France Bleu La Rochelle

53 personnes sont mortes sur les routes de Charente-Maritime depuis le début de l'année, un chiffre en inquiétante augmentation par rapport à l'an dernier. La préfecture a multiplié les contrôles routiers ces derniers jours pour punir les comportements à risque.

Les contrôles routiers ce lundi ont été renforcés par 16 CRS de la région.
Les contrôles routiers ce lundi ont été renforcés par 16 CRS de la région. - Préfecture

Alors qu'au niveau national, le gouvernement s'est félicité cet été de la baisse du nombre de morts sur les routes, en Charente-Maritime, c'est tout l'inverse. L'an dernier, quarante personnes ont été tuées dans des accidents de la route dans le département. Depuis le début de l'année, le bilan monte déjà à cinquante-trois morts.

Pour punir les comportements à risque, depuis quelques semaines, la préfecture a multiplié les contrôles routiers. "Il s'agit, par nos contrôles, de saturer des zones connues pour être très accidentogènes notamment sur le réseau secondaire, au moment où l'on constate des comportements très dangereux, en l'occurrence le soir et le week-end aux moments où nous avons une forte présence d'alcool sur les routes" précise Matthieu Ringot, le directeur de cabinet du préfet de Charente-Maritime.

Alcool et vitesse excessive sanctionnés

En plus de l’escadron départemental de sécurité routière (gendarmes) et des brigades motocyclistes de la police nationale affectés à cette mission dans le département, seize CRS de la région Nouvelle-Aquitaine ont été appelés en renfort.  Bilan des verbalisations entre le 11 et le 15 octobre selon la préfecture :  66 conduites en état d’alcoolémie (dont 6 délits) et 19 conduites sous l’emprise de stupéfiants ont été relevées. Du côté des fautes de comportement, on compte 315 infractions (usages du téléphone au volant et non port de la ceinture par exemple). 499 infractions pour excès de vitesse ont aussi été relevées.

"Sur dix morts constatés, quatre sont liés à l'alcool et/ou aux stupéfiants, cinq à des fautes de conduite délibérées" - la préfecture

"Dans les contrôles samedi soir à Saintes et sur l'île d'Oléron, on constate surtout un problème d'alcool, avec des conducteurs qui roulent avec des taux d'alcoolémie très importants", déplore Matthieu Ringot. Il rappelle que "sur dix morts constatés, quatre sont liés à l'alcool et/ou aux stupéfiants, cinq à des fautes de conduite délibérées comme des refus de priorité, des changements de file. Ce sont des comportements contre lesquels il est possible d'agir." 

Matthieu Ringot, de la préfecture de Charente-Maritime

Moins d'accidents, mais des accidents plus graves

Dans le détail, bien que la région soit très touristique, les victimes sont principalement de Charente-Maritime, et les accidents ont majoritairement lieu sur les routes secondaires, ces fameuses routes limitées à 80 km/h. "Les chiffres cette année montrent qu'il y a 20% d'accidents en moins, mais qu'ils sont plus graves" explique Matthieu Ringot. La mortalité des cyclistes est également préoccupante : six personnes sont mortes à vélo cette année dans le département. "On les incite à porter un casque et des équipements qui les rendent visibles aux yeux des automobilistes, surtout la nuit", poursuit-il. La préfecture alerte aussi sur l'utilisation du téléphone portable : "Lire ou écrire des sms au volant multiplie par 23 le risque d'accident ! Or on constate que 60% des conducteurs de moins de 35 ans lisent leurs sms en conduisant, et 32% en écrivent."

"Lire ou écrire des sms au volant multiplie par 23 le risque d'accident" - la préfecture

Les CRS pourront être rappelés de nouveau en renfort ces prochains mois, et les forces de l'ordre locales continueront à contrôler notamment sur les lieux les plus accidentogènes. Outre les contrôles, la préfecture met l'accent sur la prévention : "La sécurité routière est l'affaire de tous, ça ne concerne pas que votre voisin d'en face". Des messages de sécurité routière sont notamment diffusés sur les réseaux sociaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess